• S'évader

    La papeterie Tsubaki de OGAWA Ito

    Je remercie Maman-Nounours qui m’a fait découvrir ce livre dont elle aime l’écrivaine japonaise. J’ai commencé par lire la 4ème de couverture, et tout de suite, je me suis doutée que j’allais l’adorer, parce que ça parle de l’écriture, de la calligraphie, de lettres épistolaire et de papiers. Ce sont des thèmes qui me plaisent et qui font partie de mon quotidien (cf. mon article « Prendre le temps de poser des mot »). Ce roman est tout doux et rempli de pépites de bonheur. Je l’ai dévoré en une demi-journée, me laissant facilement bercer par les mots, témoin du cheminement de Hatoko : elle est revenue à Kamakura dans sa ville natale…

  • S'évader

    La grande Histoire d’un petit Trait

    J’aime bien flâner à la médiathèque de temps en temps et y lire des livres de jeunesse (mon rêve est d’en publier), parce que je suis sensible au dessin et au message universel qu’il y véhicule. Qui a dit que les livres de jeunesses sont uniquement pour les enfants ? Cette fois-ci je n’étais pas seule mais avec mon amie et nos enfants respectifs. Elle n’avait pas le moral et je lui ai proposé de faire quelque chose qu’elle n’avait jamais fait : nous cherchons de notre côté un livre de jeunesse que nous lirons ensemble pour oublier ces pensées négatives. J’ai choisi le livre « La grande Histoire d’un petit Trait », je…

  • S'évader

    Aldebert, Enfantillages

    Je ne connaissais pas cet artiste Aldebert jusqu’à ce que Mimi nous ramène un devoir de chant en 6ème. Il s’agit de « J’ai peur du noir ». C’est Nounours qui se charge de la faire réviser. Moi j’aime beaucoup le refrain, mais j’ai juste à chanter « J’ai peur du noir » avec un air déprimant ! J’ai trouvé que c’est très dur à chanter, c’est tellement riche en mots et entraînant ! Dans le clip ci-dessous, je découvre la chanteuse Elodie Frégé qui accompagne Aldebert. J’aime bien la voix de cette chanteuse, j’avais regardé l’émission Star Academy rien que pour l’entendre chanter. Chanson « J’ai peur du noir » « Il faut dormir maintenantLes parents veillent sur…

  • S'évader

    L’art du Haïku

    Vivre l’instant présent Je suis bien loin de mon enfance durant laquelle je foulais pieds nus les terres de mes parents (cf article « garder son âme d’enfant ») J’essaye de continuer à m’émerveiller des petites choses de la vie pour mieux vivre en harmonie avec mon environnement. Sur mon chemin de vie, j’ai fait une belle découverte grâce à des échanges avec une auteure de livres de jeunesse, Marido Viale en 2011 : le haïku, un poème court japonais. J’ai tout de suite été séduite par sa composition, trois vers de 5-7-5 syllabes suffisent à saisir l’instant présent et à nous faire partager une émotion ou une sensation. J’ai trouvé cela magnifique, tout un art de…