• S'évader

    Femmes écorchées de Phong Hong-My

    J’étais très excitée de recevoir le PREMIER polar écrit par ma sœur. De plus elle m’a fait une belle dédicace. C’est un livre qui se lit facilement et je l’ai dévoré en très peu de temps car je voulais vite connaître l’auteur du crime ! L’histoire se déroule à Tahiti et cela m’a semblé très original comparé aux livres d’Agatha Christie et de Charles Exbrayat. L’ambiance tahitienne Ce livre m’a bien plu parce qu’il m’a fait plonger dans le côté sombre de cette petite île de Tahiti, un côté que je ne connaissais pas (conflits entre gangs, drogues, violences conjugales), et m’a fait imaginer comment les agents de la Direction de…

  • Comprendre

    Les quatre accords toltèques

    C’est le premier livre que m’avait conseillé Nounours avant que nous sortions ensemble. C’est un tout petit livre facile à lire, c’est ce qu’il me fallait pour continuer ma reconstruction. J’ai tout de suite aimé le style d’écriture de Don Miguel Ruiz. Cela m’a fait penser aux indiens d’Amérique qui nommaient les choses d’une manière rappelant que nous ne faisons qu’un avec mère Nature. J’ai vite été convaincue par ses mots justes et percutants, que j’ai eu envie de noter pour ne pas les oublier. Selon lui, en maîtrisant les quatre accords toltèques, nous pouvons transformer notre vie en un paradis personnel. C’est exactement ce qu’il me fallait, me disais-je…

  • S'évader

    La papeterie Tsubaki de OGAWA Ito

    Je remercie Maman-Nounours qui m’a fait découvrir ce livre dont elle aime l’écrivaine japonaise. J’ai commencé par lire la 4ème de couverture, et tout de suite, je me suis doutée que j’allais l’adorer, parce que ça parle de l’écriture, de la calligraphie, de lettres épistolaire et de papiers. Ce sont des thèmes qui me plaisent et qui font partie de mon quotidien (cf. mon article « Prendre le temps de poser des mot »). Ce roman est tout doux et rempli de pépites de bonheur. Je l’ai dévoré en une demi-journée, me laissant facilement bercer par les mots, témoin du cheminement de Hatoko : elle est revenue à Kamakura dans sa ville natale…