Livres,  Trésors à partager 💖

Le jardin Arc-en-ciel de OGAWA Ito

J’ai eu envie de me ressourcer dans l’univers d’OGAWA Ito que j’aime beaucoup. Etant envahie par le stress depuis des mois j’ai voulu ressentir en moi un peu de magie, un nouveau souffle d’amour plein de sens, de beauté, de bienveillance et d’amour. Le livre qui s’est présenté à moi a été « Le jardin Arc-en-ciel ». J’ai trouvé le titre en lui-même joli et coloré. C’est ce qu’il me fallait comme lecture pour imaginer mon jardin intérieur et soulager mon stress.

C’est un roman sur la vie, avec beaucoup d’émotions. Qu’importe nos différences, le plus important c’est d’aimer. J’ai été émue jusqu’à la fin. C’est une belle histoire d’amour de deux femmes homosexuelles Izumi et Chiyoko. Elles ont décidé de fuguer à la campagne dans un village de montagnes pour pouvoir vivre leur amour et fonder une famille recomposée avec le petit Sosûke, le fils de Izumi agé de 6 ans.

Quatre histoires personnelles

J’ai trouvé agréable de voir chaque chapitre du roman raconté par un membre différent de la famille : Izumi, Chiyoko, Sosûke et Takara. J’ai trouvé cela original et intimiste. J’ai donc bien accroché à cette famille recomposée, évoluant au fil des années, et racontée par chacun en nous partageant ses ressentis, joies, peines, tristesses, interrogations, mais agissant toujours avec une belle intention.

Aimer une personne c’est accepter le passé de l’autre, son histoire personnelle pour pouvoir construire ensemble. J’ai adoré ce point de vue. Chacun son chemin ! Par exemple, les enfants vont voler de leur propre ailes, mais ils feront toujours partie du cocon familial, au-delà des liens du sang.

La maison de la famille Takashima

C’est la partie qui a fait vibrer mon âme. En lisant ce passage où ils ont décidé que cette vieille maison serait leur foyer. J’ai trouvé cela si beau la façon dont elle était décrite, par exemple : « Le plafond n’était qu’un amas de toiles d’araignée avec, dans un coin, un nid d’hirondelles. Le sol était jonché de morceaux de poutres désagrégées et les murs étaient partiellement éboulés. »

Les mots me parlent parce qu’elle entre en résonance ce que j’ai vu de beau dans mes souvenirs ces dernières semaines. Et j’avais vu, avec mon âme-sœur un nid d’hirondelle, une hirondelle qui nourrissait ses petits. Et depuis j’ai l’impression d’être une mère hirondelle qui doit nourrir ses « petits »…

Nid d’hirondelles à Sarrance

J’ai trouvé beau leur enthousiasme à retaper cette maison, chaque jour, à bras le corps, fatigués et débordés mais heureux d’être ensemble. Ils ont confectionné un drapeau arc-en-ciel qui est porteur d’espoir pour la minorité sexuelle, mais c’est bien plus que cela ! C’est leur porte-parole. Plus tard, ils décident d’ouvrir une maison d’hôtes accueillant toutes personnes (sans discrimination), le repas préparé avec soin par Chiyoko. Cela m’a donné envie de me rendre dans ce refuge chaleureux qu’elles ont baptisés Machu Pichu.

Cela m’a fait immédiatement pensé à la maison dans l’anime « Mon voisin Totoro » lorsque les petites filles découvrent leur maison et courent partout tellement elles sont heureuses !

Film « Mon voisin Totoro » (1988)

Tout me parle, me fait vibrer parce que j’ai rêvé de cette vie-là. Et avec Nounours, j’avais envisagé de vivre à la campagne, tenir une maison d’hôtes où je ferais de bons petits plats, et je dessinerais de jolies cartes postales que les invités auraient plaisir à faire voyager à travers le monde, depuis et vers ce refuge…

La Constitution arc-en-ciel

Ne jamais mentir à soi-même.
Rire à gorge déployée une fois par jour.
Fêter nos joies et pleurer nos chagrins ensemble.
Quand ça va mal, hisser le drapeau blanc sans hésiter.

C’est la règle de la maison Takashima pour faire face aux épreuves de la vie. Je trouve que nous pourrons aussi les appliquer cette règle et nous en inspirer dans notre vie.

たから Takara : Trésor

La naissance de Takara a été aussi très émouvante. Qu’il est délicieux de voir un enfant grandir dans ce foyer, le voir évoluer, et être témoin de sa recherche d’identité. J’aime voir ce lien qui les unis malgré l’absence de lien de sang (très important dans la culture japonaise) avec Izumi ni avec Sosûke.

Je me revoyais revivre ma première grossesse avec ma fille Mi-Li et j’en suis toute heureuse. Je pouvais sentir tout l’amour de cette famille pour cette petite Takara qui signifie Trésor parce que Sosûke trouvait qu’elle brille de milles feux !

Réaliser son rêve

Au fil des années qui passent, la famille est frappée par la maladie de Chiyoko, qui la pousse à vouloir réaliser ses rêves. Elle a envie de se marier à Hawai. Elle a envie de voir un arc-en-ciel lunaire (je ne savais pas ce que c’était !).

Il est vraiment essentiel de réaliser ses rêves. D’ailleurs Chiyoko avait demandé quel était le rêve d’Izumi, et elle n’en avait pas… Mais après le départ de Chiyoko et l’accident imprévu de Sosûke… La vie continue. Izumi et Takara ont trouvé un sens à leur vie ! Izumi a trouvé sa mission et comment continuer à vivre et à sourire à la vie. Elle va embellir le monde à sa façon et cultiver un champ de petites fleurs dans son jardin abhorrant les couleurs de l’arc-en-ciel. Leur vie ne fait que commencer !

Ce livre m’a réchauffé le cœur avec douceur et délicatesse. Même si la vie est difficile, il y a cette beauté qui nous entoure ! Une vie colorée ! C’est un livre plein d’espoir avec des rêves qui se réalisent ! Mais aussi ce qui m’a beaucoup plu, c’est l’Amour, combien ils le montrent et expriment leur Amour sans cesse au fil des années.


Mon cheminement…

Ce livre tombait à pic parce que je suis en ce moment en train de réaliser mon rêve qui était d’aller voir des villages de montagnes, de fouler les pieds et ressentir toute cette force et cette beauté des montagnes. J’ai enfin trouvé un endroit, un refuge pour me ressourcer avec mes filles !

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

    Voir les commentaires
  • 海德

    C’est un bien joli article, une jolie lecture, inspirée, qui donne envie de lire le roman. C’est comme toujours ton regard sensible sur le monde au travers des lectures qui résonnent en toi. Non seulement de le lire mais aussi oui de s’en inspirer. D’appliquer au quotidien ces règles de la constitution arc-en-ciel.

    • Princesse Petit Pois

      Merci pour ton joli commentaire 海德 !! J’espère que tu auras l’occasion lire ce livre. Il est inspirant, donne envie de réaliser nos rêves et d’aimer la vie malgré les difficultés.