Comprendre,  Livres,  Trésors à partager 💖

L’Alchimiste de Paulo Coelho

Ce livre inspirant occupe une place importante dans mon cœur car ses mots m’accompagnent dans mon cheminement de vie depuis le début de l’âge adulte. C’était le bel âge où j’avais une soif de découvertes de vies d’ailleurs. Il a été mon premier livre de développement personnel, sous la forme d’un joli conte philosophique. Je l’ai tout de suite aimé ! J’aimais croire en cette idée que notre vie avait déjà été écrite, ce que l’on l’appelle le destin. Dès lors que nous décidons de vivre notre propre Légende Personnelle, l’univers conspire à nous aider à le réaliser et nous pousse à entreprendre un long voyage initiatique à la découverte de soi et du monde.

Nous découvrons ainsi les Rêves, le Trésor enfoui, le Langage des Signes, le Langage de Dieu, La Légende Personnelle, le Principe Favorable, La Pierre Philosophale, l’Âme Soeur, l’Âme du Monde, etc. Tout ces mots me plaisaient beaucoup et me parlaient fortement. Je trouvais que la vie avait un sens à travers ce conte et je voulais l’expérimenter, la vivre !

Les rêves de voyages

Pyramides d’Egype (image pixabay)

Nous suivons donc le voyage initiatique de Santiago, un jeune berger andalou qui part à la recherche de son trésor enfoui au pied des pyramides d’Égypte pour accomplir sa Légende Personnelle. Il fait des rencontres importantes qui lui apprennent à écouter son cœur (et non ses peurs), à lire les signes et à comprendre comment le monde fonctionne. Ce monde qui a une âme, qui est constitué d’éléments de la nature (vent, soleil, le désert, les éperviers, etc.) formant un Tout, se transformant et muant sans cesse en parfaite harmonie. Il a compris ce qu’est l’Amour, cette Âme du Monde.

Alhambra Grenade (image pixabay)

Santiago m’a donné envie de voyager et de voir le monde de mes propres yeux. À cette époque je n’avais jamais été en Europe, ni en France alors je m’étais demandé comment c’était de parcourir la campagne d’Andalousie ? Cela m’avait l’air apaisant et beau. Santiago est un berger qui avait très peu d’argent pour aller jusqu’en Egypte mais cela ne l’a pas empêché d’accomplir ses rêves. Incroyable pensais-je…
J’ai toujours voulu faire ce genre de voyage, non pas un voyage touristique mais plutôt une rencontre avec cette Âme du Monde de vies d’ailleurs. Aimer ailleurs. J’aimais beaucoup cette idée, de révéler mon Amour de soi et de l’autre ailleurs. C’est ce que je voulais vivre et le partager avec mon amoureux. Parce que je sentais en moi que cela n’avait pas de sens de le faire seule. Quitte à vivre seulement de cette envie sans jamais y aller car j’ai compris (à mes dépends) que faire ce genre de voyage, je ne pouvais pas le faire avec n’importe qui, cette personne devrait avoir le même univers mental que moi.

Il y a un Marchand de Cristaux qui rêve d’aller un jour à la Mecque. Cela fait 30 ans qu’il en rêve, mais il ne l’a toujours pas réalisé : « J’ai peur de réaliser mon rêve et n’avoir ensuite plus aucune raison de continuer à vivre. J’ai peur que ce ne soit une immense déception, de sorte que je préfère encore me contenter de rêver. »

C’est tellement vrai ce que dit Paulo Coelho « Tout le monde ne peut pas voir les rêves de la même façon ».

Autrefois j’avais connu ce genre de peurs, cela a duré presque une année puis ensuite je n’avais pas voulu à devoir le regretter un jour. J’avais donc décidé de faire un saut vers l’inconnu : de vivre en France ! Quitte à ce que je me trompe de chemin, cela ne posait pas de problème car j’étais jeune et je n’avais rien à perdre ! Je voulais accomplir ma Légende Personnelle qui était celle de ma quête personnelle, de vivre le véritable amour.

Qu’est-ce la Légende Personnelle ?

C’est ce que vous avez toujours souhaité faire, c’est ce qu’enfant vous avez toujours voulu être, c’est votre raison de vivre, et ce qui vous fait vibrer, elle ne disparaît jamais. Elle ne peut que s’éloigner avec le temps si nous n’y prêtons pas attention, si sans se l’avouer nous abandonnons nos rêves…

Mais personne ne sait jamais comment il doit lui-même vivre sa propre vie.

Paulo Coelho

Alors il n’est jamais trop tard pour vivre sa propre vie, accomplissez votre propre Légende Personnelle (tout comme moi qui me relève toujours) car je crois fortement que l’Univers conspire à nous permettre de réaliser nos rêves à travers des signes que l’on appelle « chance » ou « coïncidence ». Je l’ai vécu à plusieurs reprises et tout avait un sens ! Alors n’abandonnez pas vos rêves ! Persévérez !

La rencontre avec l’âme-soeur

C’est mon passage préféré ! J’étais ravie de voir que ça parle d’une rencontre amoureuse mais pas n’importe laquelle. Santiago a croisé le regard de Fatima, la femme de sa vie, une femme du désert. C’était la première fois que je lisais le mot âme-soeur et je le trouvais cela si beau cet amour que j’ai voulu la connaître secrètement.

Voilà, c’était le pur Langage du Monde […] Et quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards se croisent, tout le passé et tout le futur sont désormais sans la moindre importance, seul existe ce moment présent, et cette incroyable certitude que toute chose sous la voûte du ciel a été écrite par la même Main. La Main qui fait naître l’Amour, et qui a créé une âme soeur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil. Parce que, s’il n’en était pas ainsi, les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens. « Mektoutb », se dit-il.

Paulo Coelho

Sans avoir jamais compris que l’Amour, en aucun cas, n’empêche un homme de suivre sa Légende Personnelle. Quand cela arrive, c’est que ce n’est pas le véritable amour […] ».

Paulo Coelho

Et une fois que Santiago a réussi à trouver son trésor, en bravant des chemins tortueux, il a appris et compris comment marchait le Monde, le livre se termine par ses mots : « Me voici, Fatima, dit-il. J’arrive ».
Je ne me rappelais plus du tout de cette fin, elle me parle bien davantage aujourd’hui ! Alors j’ai trouvé ce conte encore plus beau que dans mes souvenirs !

Ce conte est une belle histoire d’amour, autour du véritable amour. Et pour la première fois je comprenais ce que ressentais Santiago et Fatima. Pour Santiago, Fatima représente son plus grand Trésor, et pour elle il est son plus beau cadeau de son existence. Le véritable amour n’empêche pas l’autre d’accomplir sa Légende Personnelle. Une séparation est donc nécessaire et j’aime ce qu’elle lui dit : « Si je fais partie de ta Légende, tu reviendras un jour. »

Des extraits du livre qui m’ont inspirés :

  • C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante.
  • Le secret du bonheur est de regarder toutes les merveilles du monde mais sans jamais oublier les 2 gouttes d’huile dans la cuiller.
  • Il existe un langage qui est au-delà des mots (un arabe et un espagnol ne parlant pas la même langue arrive à communiquer).
  • Tout le monde ne peut pas voir ses rêves de la même façon.
  • Toute bénédiction qui n’est pas acceptée se transforme en malédiction.
  • Les décisions représentaient seulement le commencement de quelque chose.
  • Plus on s’approche de son rêve, plus la Légende Personnelle devient la véritable raison de vivre.
  • À chacun sa manière d’apprendre. Mais nous sommes l’un et l’autre à la recherche de notre Légende Personne, et c’est pourquoi je le respecte.
  • Je suis vivant, n’importe quel jour en vaut un autre pour mourir. Je n’ai que le présent, et c’est lui seul qui m’intéresse.
  • Il n’y a qu’une façon d’apprendre, c’est par l’action.
  • Le courage est la vertu majeure pour qui cherche le Langage du Monde.
  • Son cœur et lui deviennent de grands amis, incapables désormais de se trahir l’un et l’autre.
  • Là où sera ton trésor, là sera également ton cœur.

Où suis-je donc dans ma quête personnelle ?

J’ai réalisé que le fait de vouloir vivre ma légende personnelle, cela m’a permis de comprendre que la vie est remplie de trésors (avec la création de ce site) et que le plus beau des Trésors que j’ai tant cherché c’était moi avant tout, de m’aimer et de comprendre que le bonheur est en moi si je souhaite avoir une vie épanouie et enrichissante. Ce site est donc le fruit de ma Légende Personnelle.

Ce livre est pour moi une pépite ! Il m’a accompagné durant ma vie et je ne me lasserai pas de le relire lorsque l’envie est là. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais senti le besoin de le relire, il fallait que je le relise. Et cela a encore plus de sens maintenant après avoir rencontré mon âme-soeur ici et maintenant !


Pour aller plus loin…

L’univers de Jean Giono

L’homme qui plantait des arbres, un récit de Jean Giono

C’est Nounours qui m’avait fait découvrir cette histoire au début de notre amitié. Merci à lui ! Cette histoire m’avait fait un bien fou car cela m’avait fait penser à ce berger de l’Alchimiste de Paulo Coelho. Mais c’est surtout la personnalité de ce berger, cet vieil homme qui a décidé de planter des chênes sur une terre désolée qui ne lui appartenait pas. Cela m’avait fait penser à mon Père (dont j’avais dû mal à faire le deuil quelques mois après son décès), à ce qu’il avait été. Il parlait peu mon père, et il avait ce courage inébranlable à ne jamais renoncer et à toujours être dans l’action pour accomplir ce qui doit être accompli. Mon père avait toujours été pour moi une force de la nature qui m’inspire fortement.

« Quand je réfléchis qu’un homme seul, réduit à ses simples ressources physiques et morales, a suffi pour faire surgir du désert ce pays de Canaan, je trouve que, malgré tout, la condition humaine est admirable. Mais, quand je fais le compte de tout ce qu’il a fallu de constance dans la grandeur d’âme et d’acharnement dans la générosité pour obtenir ce résultat, je suis pris d’un immense respect pour ce vieux paysan sans culture qui a su mener à bien cette œuvre digne de Dieu. »

Le film « Regain » de Jean Giono réalisé par Marcel Pagnol

Trois ans après, voilà que mon Âme-Sœur me parle du livre (qu’il m’a offert) et du film « Regain » de Jean Giono. Je n’avais jamais pris le temps de chercher à connaître l’univers de Jean Giono. Et là depuis ce film, je me sens vivante, cela résonne dans mon âme ! Cela me fait me reconnecter à l’essentiel, à toute cette beauté simple de la vie en moi et autour de moi. Oui c’est cela qui me manque à ma vie pour guérir de mes blessures. Cette ode à la Vie, à l’Amour ! Alors oui, je lirais d’autres de ses œuvres une fois le livre Regain terminé.

La vie est surprenante…

Toutes ces œuvres chargée de sens se relient entre elles. Les mots de Jean Giono me parlent, me font vibrer, c’est comme si je pouvais enfin voyager à travers lui à défaut de pouvoir le faire avec la personne que j’ai toujours attendue. Partir sur les terres d’Andalousie ? (et pas comme avec mon ex-mari juste pour s’approvisionner en tabacs et alcools !).
Ce n’est pas un hasard car j’imagine bien ces merveilles comme si je contemplais un tableau, mais c’est encore mieux car je le ressens dans mon âme. C’est cela aussi, je ressentais de l’amour car j’y retrouve les valeurs de mon enfance mais surtout je ressens à travers les mots, cette force de l’Amour qui me donne envie d’aimer, de m’aimer davantage, d’être toujours la meilleure pour pouvoir améliorer le monde dans lequel nous vivons pour qu’il soit meilleur ! Oui je vois le monde à travers mon Cœur… Il est beau.

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires

    Voir les commentaires
  • Grégory

    Je me souviens bien de ce livre. Il m’avait fortement marqué. Cette légende personnelle, cette recherche de soi dans l’ailleurs. Ce long périple accompli. Ce voyage intérieur. J’avais oublié que Santiago venait d’Andalousie. Alors cela me parle aujourd’hui encore plus. En Andalousie la terre est rouge.

    • Princesse Petit Pois

      C’est incroyable que ça te parle autant ! En relisant de nouveau ce livre, j’ai en quelque sorte remonter dans le temps, c’était comme si je faisais un bilan de mon parcours de vie, comme si un cycle de ma vie a été clôturée pour que je puisse renaître de nouveau ! Tout a un sens pour moi et c’est libérateur. Andalousie… cette contrée qui reste toujours un mystère pour moi…

  • Claire

    Bonjour Hong Gi. Contente de te lire.
    Une amie m’avait offert ce best-seller il y a bien longtemps. La « légende personnelle » a marqué les lecteurs!
    Pourtant, la très vieille sagesse de Confucius n’était pas loin de tout ça, vois un peu:

    « VII.29. Le Maître dit : « La vertu d’humanité est-elle inaccessible ? Il me suffit de la désirer et la voilà. »
    La vertu d’humanité est la bonté naturelle que chaque homme possède nécessairement. Mais les hommes, aveuglés par leurs passions, ne savent pas la chercher. Ils suivent l’inverse et se persuadent qu’elle est loin d’eux.  »

    Se connaître soi-même, c’est tout un programme, et finalement, une vie…

    • Princesse Petit Pois

      Merci Claire de me faire partager l’enseignement du Sage Confucius. Oui exactement cela ! Nous possédons toutes les ressources et beauté de l’humanité en nous ! Je réalise que j’ai encore pas mal de choses à accomplir pour faire briller mon être 🙂