Comprendre

Méditer, jour après jour de Christophe André

Revivre une expérience de l’enfance

Je connaissais uniquement la méditation en position assise en lotus par mon ex-Vendeur-de-Rêves qui la pratiquait et me laissait un écran de fumée autour de la méditation, ne m’expliquant pas vraiment comment faire mais laissant croire qu’elle soit accessible qu’aux personnes « éveillées » comme lui (tel qu’il se prétendait, en tant que prof de Taichi). Un rapport maître-élève qui donnait plus un air de gourou que d’aide sur mon chemin . C’est pourquoi pendant des années, je me suis fermée à la spiritualité, jusqu’à la rencontre de mon âme-jumelle en 2019, qui elle aussi pratique le Taichi et fait de la méditation bouddhique. C’était comme si la vie voulait que je me défasse de mes a priori du passé. Cette rencontre m’a rappelé mon grand intérêt pour le monde de l’invisible. Il fallait que je me réconcilie avec la spiritualité et l’envie est devenue plus forte de ressentir cette sensation que j’avais enfant de faire partie de l’Univers :

Enfant j’ai ressenti le fait de faire partie de l’Univers. Je voyais défiler ma vie, une vie humaine, toute petite, insignifiante même, dans son petit environnement. Je me suis sentie comme aspirée par l’Univers, j’étais une partie du Tout, et l’Univers m’enveloppait d’une énergie incroyable, d’amour. Mais cette capacité à me connecter à l’Univers a peu à peu disparu… Je n’ai jamais pu revivre cette expérience…

extrait de mon article Mon âme-soeur, une histoire d’âmes


C’est en discutant avec une de mes amie qui m’a expliqué comment la marche lui procurait un bien-être, comme si elle méditait, qu’est venu le nom de Christophe André et de ce qu’il appelle la méditation en pleine conscience. Elle m’a vite assurée que cela me plairait beaucoup.

La méditation en pleine conscience, c’est d’observer ce qui se passe en nous et autour de nous. De lâcher-prise et de ne pas se mettre la pression à atteindre un état de zen. Il suffit juste d’être, là, l’instant présent. C’est exactement ce qu’il me fallait !

25 leçons pour vivre en pleine conscience

Vous y trouverez 25 leçons pour vivre en pleine conscience accompagnée chacune d’une peinture très parlante qui l’illustre bien. C’est très astucieux. J’ai trouvé les tableaux très jolis, mais le sens de leur beauté m’apparaissait d’autant plus après avoir compris le message et ils possédaient alors une toute autre richesse.

En soi, c’est aussi une leçon : nous ne devons pas nous fier aux apparences qui ne nous inspirent pas forcément au premier abord, mais prendre le temps de connaître l’histoire qu’il y a derrière chaque chose. Alors, notre regard change car nous voyons les trésors qu’elle recèle. C’est cela aussi la méditation en pleine conscience, c’est de prendre le temps d’observer en accueillant le monde en nous. Vous voyez ainsi les trésors du monde en ayant l’esprit ouvert.

Les 4 grands principales lignes directrices du livre

1) Prendre conscience : une attitude mentale

  • Vivre, c’est vivre dans l’instant présent. On ne peut pas vivre dans le passé ni dans le futur.
  • Respirer, lorsque l’on est perdu dans le flot de ses pensées, il faut toujours revenir à son souffle face à la douleur, face à la détresse. Il faut respirer, s’écouter pour que son corps tout entier respire.
  • Penser à son corps, méditer c’est aussi prendre conscience de son corps, des sensations que procure son corps. Il faut faire du bien à notre corps, ainsi on se sent bien dans l’esprit.
  • Entendre, écouter, penser…
  • Faire la différence entre « penser quelque chose » et « s’apercevoir que l’on pense à quelque chose ». C’est apprendre à avoir de la lucidité.
  • Travailler l’attention pour préserver la conscience.
  • Ne plus faire qu’exister ici et maintenant.

J’ai vu cette petite grenouille, surgie de nulle part. J’ai trouvé cela très beau. Cela m’a fait penser à ce Haïku de Basho :

Un vieil étang
Une grenouille saute
Des sons d’eau

J’étais remplie de gratitude d’avoir pu observer cet instant et de comprendre pleinement ce haïku. J’ai vu cette grenouille, je l’ai entendue, et je me suis vue la voir et l’entendre… Et je me suis émerveillée de cet instant.

2) Vivre avec les yeux de l’esprit grands ouverts : Une philosophie de vie quotidienne

Merci Delphine & Grégory pour ces colchiques et pâquerettes 🙂
  • Ne plus faire mais être.
  • S’abandonner au vertige de la contemplation des objets quotidiens. Les saisir, les caresser, les observer.
  • Protéger son esprit des intrusions nocives et faire la chasse aux automatismes (allumer la radio, ordinateur, télé sans y penser réellement…)
  • Agir en faisant rien que cela, rien que manger (en pleine conscience) sans penser à autre chose.
  • Affûter son esprit, c’est rester apaisé et ouvert au monde.
  • Accepter ce qui est. Accepter nos émotions négatives qui sont déjà là et qu’on ne peut pas les effacer. Accepter c’est s’enrichir et laisser le monde entrer en nous.

3) Traverser les tempêtes : le refuge de l’instant présent

image pixabay.com
  • Prendre conscience que son esprit se fait piéger par ses obsessions et ruminations qui déforment la réalité.
  • Lâcher-prise, c’est rester là en renonçant à contrôler, à forcer une solution.
  • Continuer à rester sensible à la beauté du monde même si on souffre.
  • Avancer même si on va très mal, avancer jusqu’à son refuge, faire des tâches qui aident à survivre comme aller marcher, jardiner, ranger etc…
  • Préserver ses petits bonheurs, même dans l’adversité.

4) Ouvertures et éveils : Le plus grand des voyages

image pixabay.com
  • Entraîner son esprit, terminer sa journée par quelques instants de pleine conscience.
  • Contempler. Ne plus penser que la vie est faite de victoires ou de défaites mais d’expériences qui nous construisent.
  • Aimer. Prendre régulièrement le temps de ressentir l’amour, la sympathie, la gratitude et toutes les émotions d’affection que la vie permet d’éprouver.
  • Se connecter au monde, on réalise que rien ne sépare soi-même du reste du monde, il n’y a plus de limites.

Une visite à soi-même

Le CD audio de méditation est très bien. Il n’y a pas de musique de fond, juste la voix de Christophe André, et des silences pour faire des pauses. Ce livre est vraiment ce qu’il me fallait et me correspond complètement. Je suis totalement satisfaite et m’est très inspirant. On peut grâce à lui travailler sur les différents point qui nous intéressent et « méditer, jour après jour ».

La méditation en pleine conscience fait son effet car elle apporte du bien-être, le goût de la vie et à l’envie de s’abandonner à elle. Par exemple le fait d’attendre ne m’est plus si ennuyeux que cela : attendre un bus, patienter dans une salle d’attente, faire la queue etc. Je ne suis plus dans cette attente subie. Au contraire je suis là avec mon moi intérieur, je visite ce qui m’entoure et je l’accueille en moi pendant ces moments d’attente silencieux
Et vous ? Que pensez-vous de la méditation ? La pratiquez-vous ?

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

    Voir les commentaires
  • 海德

    Je trouve que la méditation apporte une grande liberté. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas de s’affranchir des émotions, de devenir imperturbable, mais de prendre conscience de ces émotions et conscience que nous ne sommes pas ces émotions. Et alors d’avoir le choix de les suivre ou de rester avec soi-même. Et d’être ainsi plus libre encore.

    • Princesse Petit Pois

      Merci de ton retour 🙂 Je pense aussi que la méditation est une source de liberté. Elle permet de nous libérer de nos conflits intérieurs (car le mental nous joue des tours) pour retrouver notre paix et liberté intérieure. C’est ainsi que nous pouvons ressentir la joie et être toujours dans l’instant présent.