Livres,  Trésors à partager 💖

Haïku d’amour de Jean-Michel Léglise

En ce moment je compose des haïkus pour accompagner mes dessins intuitifs à l’aquarelle. J’ai eu envie de lire des haïkus sur l’amour pour être enveloppée d’amour en cette période de fêtes de fin d’année. J’ai été attirée par la couverture du livre « Une rose rouge qui se fane ». Ce petit livre de 42 pages tout simple à lire autour de l’amour. L’amour de la nature, l’amour de soi, l’amour à deux jusqu’à ses tourments.

J’ai trouvé joli le haïku qui se trouve sur la 4ème de couverture :

Si je pouvais être…
le soleil qui te réchauffe,
voudrais-tu m’aimer ?

Je ne conçois pas de vivre sans amour et j’ai besoin de le ressentir dans chaque domaine de ma vie. Ce besoin d’affection et de tendresse est important pour une Princesse telle que moi. Nous avons tous besoin de tendresse (cf chanson « La tendresse » de Bourvil).

Que dois-je comprendre ?

Le cœur déjà triste, j’ai commencé à lire ce livre en choisissant une page à lire au hasard, histoire que cela m’apporte une réponse à mes émotions. Je tombe sur cette page, cette rose de la couverture du livre avec ses 3 haïkus. J’ai trouvé qu’elle correspond parfaitement à ce que je ressentais. J’étais perdue car je ne comprenais pas ce qu’est, aimer sincèrement. Je ne sais plus comment j’aimerais être aimé pour que cela sonne juste en moi et que je sois en accord avec moi-même.

Cueillir une rose –
Rouge comme la passion
mais sitôt fanée.

Astres dévorés
par tes grands yeux amoureux,
que dois-je comprendre ?

Au fond de tes yeux,
je ne vois que les ténèbres
Triste nuit glaciale

Ce que je veux c’est que l’on m’aime pour de vrai avec sincérité, qu’il soit disponible et respectueux. Que cette personne me choisisse en toute liberté, prête à construire une vie à deux épanouie et non de difficulté. J’aimerai tant que ce jour arrive… j’aimerais voir dans les yeux de cette personne, celui qui me donne envie d’écrire une belle histoire d’amour faite de sens et de beauté.

Les tourments de l’amour

Esprit tourmenté
par ta fracassante lettre…
Mon cœur en détresse !

À me contempler,
je ne t’ai pas vue flétrir
Regrets éternels

Il y a des couples en difficulté qui ne changent pas et continuent ainsi par habitude en s’oubliant. J’ai vu des couples vivre ainsi, notamment j’ai pensé à mes parents qui ne cessaient d’avoir des difficultés, et qui ne se sont pas épanouis au travers de leur relation. Suite à cela, je me dis qu’il m’est inconcevable d’avoir une vie de couple sans âme et sans sens. Et voilà que je suis tourmentée par ces couples, je me sens perdue, je doute de ce que je veux réellement. Et si finalement c’est cela un couple heureux (?!)

L’amour tendre

Figure éblouie
accompagnant ton sourire,
une fleur pour toi.

Ton rire inondant
mon esprit de rêveries
Baignade idyllique.

Cela me fait penser à ma vie en Polynésie. J’aimais bien que l’on m’offre une fleur et que je la mette sur mon oreille. C’est l’insouciance même en se prélassant sur le sable et le lagon. C’est mon petit univers faite de rires et de rêveries. Ce sont des attentions qui ne coûtent rien, juste être avec la personne qu’on aime, on se sent important car connectée par cet amour tendre.

L’amour romantique

Des yeux qui se cherchent,
des mains douces qui s’effleurent,
des cœurs qui s’emballent.

Caressant nos joues,
le vent souffle sa fraîcheur –
Ma main dans la tienne.

Je trouve ces haïkus romantiques.
L’amour, c’est se toucher, sentir la chaleur de l’autre, son odeur, sa douceur… C’est aimer avec tous nos sens. C’est ainsi que l’on se sent vivant et vibrant d’amour.

La manifestation de l’amour

Si mon ombre danse
moi je m’assieds sur le banc –
Je ne suis pas seul

De mon esprit fou
surgit la tendre pensée.
Où vais-je l’inscrire ?

J’aime beaucoup ce haïku. L’amour est compliqué et génère souvent des émotions difficiles. C’est justement un moyen pour mieux nous connaître et nous apprendre à être heureux ! À nous de toujours écouter ce que veut notre CŒUR ! Et là on peut seulement voir que l’amour n’est jamais loin, sous toutes ses formes !

Une jolie récréation

J’ai donc bien aimé ce petit livret que je lirai au hasard des pages. Il m’a été facile d’imaginer chaque haïku et ça m’a donné envie de faire un dessin. Cela a été une jolie récréation de l’esprit !
Et vous ? Dites-moi quel est le haïku que vous avez aimé ?


Pour faire régner l’Amour…

J’ai ajouté dans ma playlist cette chanson « La tendresse » chanté par Bourvil en 1963. Je me dis que c’est cela, j’ai juste besoin de tendresse.

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y’en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Être inconnu dans l’histoire
Et s’en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n’en est pas question
Non, non, non, non
Il n’en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s’il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien… on s’y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l’amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L’amour ne serait rien
Non, non, non, non
L’amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n’est plus qu’un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D’un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n’irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu’on le rend heureux
Tous nos chagrins s’effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu…
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l’amour
Règne l’amour
Jusqu’à la fin des jours

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

    Voir les commentaires
  • 海德

    J’aime le haïku de l’amour romantique avec ces mains l’une dans l’autre.
    Je crois que l’amour existe sous des formes infinies. On ne peut pas dire « l’amour c’est ceci ou cela », on ne peut pas dire « ceci est de l’amour, cela n’en ai pas ». Car il s’agit de la vie intérieure de chacun. Avec ces raisons propres à chaque vie intérieure.

    • Princesse Petit Pois

      J’aime beaucoup aussi ce haïku. Tiens cela me fait pensé à une scène d’un film « The wind and the warlord » : une jeune femme plonge sa main dans un pot de miel, jouit de sa texture… et une autre main (celui d’un homme) plonge dans ce pot… et avec douceur, leur mains se rejoignent avec tendresse, s’épousent…
      Oui exact. C’est pour cela qu’il faut être vraiment en accord avec soi-même, et trouver l’amour qui nous correspond à notre flamme intérieure, à nos valeurs etc.