Se connaître

Qualités et défauts

Nous sommes tous de la même espèce, faits de la même matière, nés un jour, fragiles et ignorants du monde, et nous mourrons tous inévitablement, abandonnant notre corps aux flammes ou aux vers de terre. Inutile de se torturer l’esprit à ce sujet, c’est la vie, par définition.

Ceci-dit, rétrospectivement, nous ne sommes pas dotés de tous les atouts que l’on souhaiterait avoir. Des facilités à l’école, un corps de rêve, un talent inné pour le saut à la perche ou pour jouer du piano… Des possibilités que l’on jalouse bien souvent à une célébrité, un proche ou un voisin, pour de mauvaises raisons, ou qui au contraire sont des désirs profonds liés à notre être.

Nous sommes uniques au monde avec nos forces et faiblesses. À nous d’identifier nos facilités et développer les talents que l’on veut. Nous avons tous un potentiel énorme, s’il n’est pas forcément égal pour chacun, il demeure largement sous-exploité. Or, nous avons le devoir (envers nous d’abord, mais aussi envers les autres) de dévoiler notre potentiel ! Nous ne sommes pas parfaits mais, avons tous un quelque chose d’authentique à partager avec le monde.

Alors admettez vos points faibles et vos points forts et ne doutez plus de vous, acceptez-vous tel que vous êtes.

L’importance de se connaître

  • Qualités et défauts font partie de nous et se développent avec notre expérience de vie.
  • La confiance en soi passe par la confiance en ses qualités et capacités. De même, la prudence et l’identification du danger passe par la connaissance de ses défauts et ses limites.
  • S’accepter avec ses défauts et ses qualités permet l’empathie et la bienveillance envers les autres en acceptant qu’ils aient eux aussi les leurs. Peut-on reprocher à quelqu’un d’avoir un défaut que nous avons ou avons eu ? Peut-on reprocher à quelqu’un d’être fier d’une qualité dont nous sommes fier nous-même ? Peut-on reprocher à l’autre de ne pas reconnaître un de ses défauts alors que nous fermons les yeux sur quelques-uns des nôtres ? Et celui qui n’a pas cette qualité qui fait votre force, ne mérite-t-il pas du soutien plutôt que du jugement ? Que voudriez-vous recevoir de lui ?
  • Se connaître permet de se prémunir du jugement. Ne pas juger les autres, ne pas se juger, et ne pas subir le jugement des autres.

Exercices :

Par exemple, mes qualités :

J’aime beaucoup explorer et apprendre de nouvelles choses qui pourront me rendre meilleure ou rendre ma vie meilleure. Je m’intéresse donc aux trésors des autres et aux trésors du monde. Je me trouve donc curieuse.

J’ai toujours su me relever quoiqu’il arrive face aux difficultés. Je me trouve donc courageuse.

Lorsque j’ai un objectif à atteindre, je m’y tiens afin de ne pas avoir à le regretter un jour. Je ne fais pas les choses à moitié et poursuit mes projets jusqu’au bout. Je me trouve donc persévérante et déterminée.

et mes défauts :

Je suis une personne qui a la rancune tenace. Je coupe systématiquement les ponts avec ceux qui m’ont fait du mal et essaient ensuite de revenir vers moi comme si de rien n’était. J’ai horreur de cette forme d’hypocrisie car je ne me sens pas respectée ! Ce défaut m’a bien aidé à faire le tri dans mes relations. Bien sûr, si je ne peux pas faire autrement, j’essaie de pardonner pour me libérer du poids du passé.

Je suis une personne anxieuse. C’est pourquoi j’aime l’ordre et la prévention. J’anticipe mes besoins pour ne pas à avoir être stressée et frustrée face à des imprévus. Lorsque je sors, j’ai toujours un gros sac me permettant de faire face à des petits imprévus (de la petite égratignure à la collision avec un astéroïde).

Colérique et exigeante, je m’emporte facilement lorsque les choses ne sont pas faites à ma façon. Quand je suis contrariée, je m’énerve vite et je crie. Cela me désole d’être dans cet état parce que ça détériore ma relation avec ma petite famille. Malheureusement des crises surviennent lorsque mes besoins ne sont pas satisfaits. C’est ce qui m’a poussé à étudier la Communication Non Violente et la Programmation Neuro-Linguistique, pour éviter ces cas extrêmes.

Nounours a dit de moi que je fais toujours du mieux que je peux, que je suis très auto-disciplinée et que je ne suis pas fière ni prétentieuse.

Et vous mes amis qui lisez cet article ? Vous me trouvez comment ? Et pourquoi pensez-vous cela de moi ?

Vous savez comment votre entourage vous perçoit et maintenant acceptez-le et améliorez-vous.

Ne trouvez-vous pas les entretiens d’embauche stressants ? Il faut se vendre auprès les recruteurs et ça je ne sais pas (et ne veux pas) faire. Mon conseil est de rester authentique et sincère. Ma méthode pour gérer le stress est de me dire que les recruteurs ne me connaissent pas. C’est donc à moi de leur révéler mon Trésor. Il ne s’agit pas de savoir si je vaux quelque chose, ça je le sais, mais d’essayer de leur montrer ce que je peux apporter par mon expérience dans le travail. Rien de plus rien de moins. Restez honnête et sincère.

Une fois je suis sortie très confiante d’un entretien. J’avais été honnête et sincère, et je correspondais au profil recherché. Au final ma candidature n’a pas été retenue, mais cela ne fait pas de moi une mauvaise candidate. D’ailleurs, par deux fois les employeurs m’ont recontacté pour des remplacements. J’ai refusé parce que j’avais trouvé un emploi ailleurs. De plus lorsque je suis face à un refus, je me dis qu’un autre poste m’attend quelque part, convaincue qu’il sera encore mieux pour moi !

Pour aller plus loin…

Je vous invite à identifier vos valeurs personnelles pour mieux vous connaître.

Je vous invite également à noter les défauts qui vous dérangent chez les autres car a priori nous les possédons aussi dans une certaine mesure.

« Tout ce qui te dérange chez les autres, c’est seulement une projection de ce que tu n’as pas résolu en toi-même ». Bouddha

4 commentaires

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *