Se connaître

Le chemin de vie de Princesse Petit Pois

Le sens de ma vie

Fonder une famille est très importante pour moi. J’ai toujours désiré vivre une belle histoire d’amour et fonder une famille heureuse. Mon plan était de tomber amoureuse de mon chéri, l’aimer pour toujours, me marier avec lui, trouver en lui un coéquipier pour la vie, avoir des enfants ensemble, grandir avec eux puis vieillir entourée de ceux que j’aime, dans un confort simple et sobre. C’est mon rêve, ma motivation et mon guide vers des moments touchants et éternels, et un cœur à jamais rempli de rêves et d’amour ! Voilà ce que je souhaite vivre dans ma vie, et qui correspond au sens que je souhaite lui donner. Alors pas question de renoncer avant d’avoir tout réalisé !

Ma quête

J’ai eu plusieurs aventures amoureuses, dont quatre histoires sérieuses qui m’ont marqué et correspondent à des stades différents de ma construction. Les relations ont pris fin parce qu’elles ne me rendaient pas heureuse et ne correspondaient plus à mes valeurs. Ce sont des passages éprouvants et décourageants, dur dur de devoir panser ses blessures du cœur.

Se relever quoiqu’il arrive !

Dans la vie, il faut se relever, toujours…

Je me félicite donc de m’être toujours relevée et de m’être accrochée à mon rêve avec une ténacité qui m’a permise de rencontrer enfin la bonne personne en amour pour avoir la vie de famille (recomposée) que j’ai toujours voulu avoir. Je l’ai enfin trouvée en la personne de Nounours ! Il a fallu passer par moult séparations amoureuses qui ont d’une certaine façon rendue cette rencontre possible. Sans mes précédentes rencontres, je n’aurais pas été réellement prête pour vivre cette belle histoire d’amour, au sens où elles m’ont aidé à savoir ce que je veux et ne veux pas, et ce qui est réellement important dans une relation. Je n’ai donc rien à regretter dans mon parcours de vie. Je dois au contraire la célébrer !

N’oubliez pas de toujours vous relever quoiqu’il arrive car l’amour vous attend toujours à bras ouvert, il ne vous jamais quitté, c’est votre boussole (votre héritage naturel) pour redonner un sens à votre vie !

Analyse du chemin de vie de Princesse Petit Pois

J’ai illustré mon chemin de vie en dessinant mes quatre principales relations amoureuses. Par soucis de respect de l’anonymat, je nommerai mes ex Vendeur-de-rêves, Rambo et Hacker.

Les leçons à retenir :

  • Relevez-vous quoiqu’il arrive ! Vous n’êtes pas seul(e), mais il n’y a que vous qui puissiez vous réaliser. Personne d’autre ne pourra pas le faire à votre place ! Votre histoire personnelle vous appartient, c’est à vous de la bâtir !
  • Un échec n’est pas une impasse remettant en cause tout le chemin parcouru et marquant la fin d’un rêve, mais juste une étape pour l’atteindre après avoir débusqué un mirage. Il est souvent nécessaire de se tromper pour bien comprendre ce que l’on cherche, la théorie ne suffit pas ! Je me suis relevée et j’ai recommencé. Relevez-vous toujours, une récompense vous attend : l’amour de la vie et la gratitude envers l’univers.
  • Relevez les points positifs dans vos moments négatifs.
  • Écoutez votre cœur et vos valeurs. Ne soyez l’ombre d’aucun autre comme je l’ai été.
  • Faites un voyage avec votre bien-aimé. C’est un moyen infaillible de connaître l’autre, mais également de vous connaître. On se comporte tous différemment hors de sa zone de confort. Cela peut révéler une part de sa personnalité qu’il vous cache, ou bien confirmer qui il est vraiment.
  • Méfiez-vous des apparences, soyez attentif(ve) dans vos échanges amicaux, familiaux et professionnels. Nombreux montrent aux autres une image d’eux très déformée car ils agissent par intérêt, d’autres encore montrent une image d’eux édulcorée, mais cachent un trésor qui vaut la peine d’être découvert.
  • Mettez des mots de passe partout ! Je suis tombée sur des individus qui espionnaient mon jardin secret sans vergogne au lieu de discuter avec moi pour me comprendre  !

L’analyse de mon parcours

Lire l’article sur l’évolution de mes valeurs personnelles illustre bien la raison pour laquelle mes relations n’ont pas duré.

1) Amour de jeunesse (1996-1999)

Je voulais profiter de ma jeunesse et de ma vie d’adulte pour découvrir les trésors de la vie. Mon ex-fiancé m’offrait une vie bien rangée où tout lui semblait acquis, une vie d’enfermement sans prendre de risques, sans curiosité ni exploration.

Points positifs 🙂

  • Un premier amour, ça ne s’oublie jamais ! J’ai connu les premiers papillons dans le ventre.
  • Un voyage de fiançailles qui a été révélateur. J’ai réalisé que je n’étais pas un vilain petit canard en réalisant un album de mariage en studio qui a boosté ma confiance en moi. Lui préférait s’isoler dans la chambre d’hôtel au lieu d’explorer cette vie d’ailleurs. J’ai pu le voir sous un autre jour, nous n’étions pas compatibles. Au retour, je n’étais pas satisfaite, j’avais l’impression de me contenter de vivre au lieu de profiter de vivre.
  • La complicité avec ma sœur. C’est l’époque où ma sœur était de retour à Tahiti après des années passées en France. Elle m’a raconté son expérience en métropole et m’a fait entrevoir que la vie est pleine de surprises, et qu’il faut oser expérimenter en sortant de sa zone de confort ! J’ai demandé à rompre les fiançailles afin de ne pas me condamner à une vie qui ne me convenait pas du tout, mais mon copain a refusé et insisté.
  • Une belle histoire d’amour courte et impossible avec le futur père de mes enfants. Démoralisée, je suis allée me changer les idées en boite de nuit avec ma sœur et des amis. Là, j’ai rencontré Rambo. J’ai expérimenté de nouvelles sensations sans trop me cacher de cette infidélité. Puis Rambo est reparti chez lui en France. Il m’a demandé de le suivre, j’ai refusé. Coupable, je suis restée auprès de mon fiancé. J’attendais qu’il demande à son tour la rupture car je n’avais plus aucune envie de sauver notre couple.

Je me suis sentie perdue et confuse.
Je me suis relevée face à ce premier CHAGRIN D’AMOUR.


2) Vendeur-de-rêves (1999-2001)

Très vite j’ai rencontré mon premier mari, il semblait vraiment très bien. J’avais tellement soif d’aventures et de découvertes que j’ai accepté de l’épouser, buvant ses belles paroles valorisantes alors que je manquais encore beaucoup de confiance en moi. Ma vie a ses côtés a été une grande aventure car je sortais complètement de ma zone de confort ! J’ai appris beaucoup de choses mais souvent sous l’emprise du stress parce qu’il voulait que je sois à l’image de sa femme idéale.

J’ai réalisé à mes dépends qu’il a toujours vécu dans les apparences en donnant du rêve aux autres pour mieux exister. Étant toujours pleine de curiosité, j’ai cherché à connaître l’homme que j’avais épousé au-delà de ses apparences. Je me suis heurtée aux valeurs qui ne me correspondaient pas de quelqu’un qui s’obstinait à vivre dans les apparences.

C’était un professeur d’arts martiaux plongé dans la spiritualité et l’ésotérisme. Cela tombait bien ce sont des domaines qui m’intéressent. J’ai appris beaucoup de choses mais ensuite j’ai réalisé que son savoir-être et son savoir-faire n’étaient que superficiels. Il a été pioché dans des livres et des expériences d’autres personnes sans en comprendre le fond, se cachant derrière un masque et sa grande facilité à les mémoriser.

J’ai démissionné de mon travail pour pouvoir faire équipe avec lui dans sa pratique martiale. J’ai essayé de préserver les apparences des compétences du Vendeur-de-Rêves, mais cela n’a pas fonctionné car je ne sais pas mentir… J’ai commencé à m’ennuyer complètement dans ses cours de kali, je ne progressais plus. À part apprendre des codifications et monter en grade, je ne voyais pas l’essence de ses cours. J’étais vraiment mal à l’aise.

La venue de son maître pour un séminaire, a été une fenêtre ouverte à la nouveauté, je découvre une autre forme de kali ! C’était sans contexte un grand maître des arts martiaux doublé d’une personnalité en OR (rétrospectivement, c’est un premier Nounours que je rencontrais !). J’ai été chanceuse de le connaître, je suis remplie de gratitude ! C’était la première fois que je rencontrais une personne aussi merveilleuse en tout point ! J’ai été rassurée de voir qu’il existait un tout autre univers vrai et authentique.

J’ai fait mon premier voyage à Taiwan (2001) avec mon mari et ses élèves, le sac-à-dos sur les épaules, et cela a été super. J’étais fière de partir à la découverte de Taiwan, pays de mes origines, en étant leur guide alors que mon niveau en chinois laissait à désirer. Mon travail assidu en chinois m’a donné confiance en moi ! Quant à mon mari je comptais sur lui qui prétendait maîtriser la langue mais il ne comprenait pas grand chose et peinait à baragouiner quelques mots. J’ai donc été à nouveau témoin de ses supercheries. J’en était honteuse pour lui, quel charlatan ! Encore une fois, je vous encourage fortement à voyager avec votre compagnon pour qu’il révèle sa véritable personnalité.

Le voyage terminé, je n’étais pas au bout de mes surprises, mon Vendeur de Rêve poursuivait dans son délire du Bushido, où samouraï pouvait avoir une femme et une concubine… Il a provoqué une expérimentation sexuelle à trois, qu’il a confondu avec du polyamour. Mon intuition féminine a tout de suite tilté, connaissant le personnage… Mais après avoir été culpabilisée de ne pas avoir l’esprit suffisamment ouvert, et poussée par mon envie d’expérimenter, j’ai laissé passer. Je pensais que cette nouvelle partenaire me serait une bonne amie intime, mais il en a pas été ainsi. Elle est devenue sa maîtresse, et nous avons fait un voyage tous les trois en Allemagne et en France en 2002 pour un séminaire d’arts martiaux international. Cauchemardesque. Je remercie du soutien du maître-Nounours et de sa compagne qui ont été là pour moi, sans quoi j’aurai sombré ! La maîtresse de mon Vendeur de Rêve était lui en version féminine. Quelques mois plus tard, j’étais usée par son monde de mensonges et d’agissements malsains, où je ne me sentais plus libre d’être moi-même. Alors lorsqu’il a souhaité que je donne une fausse image de moi à notre entourage, j’ai compris que j’étais en train de me consumer à petit feu. J’ai demandé le divorce et demandé de l’aide à mon frère pour m’en sortir ! Mon ex-mari n’a jamais mis les pieds chez mes parents pour me reconquérir, il avait très peur (à raison) d’affronter mon frère et mon père ! Lui et sa concubine se sont sauvés en faisant le tour du monde pour étouffer leur ignominie et continuer à vendre du rêve ailleurs.

Je me suis alors sentie détruite
Je me suis relevée malgré tout de cette TRAHISON.

Points positifs 🙂

  • Développement de mon intuition, apprendre à écouter son corps, car le mental y est lié. La pensée est créative et les maux peuvent être psychosomatiques. J’avais des intuitions, il fallait les écouter.
  • La découverte du massage magnétique.
  • Début de ma légende personnelle : j’ai commencé à vraiment m’intéresser à mes origines et à apprendre le chinois en autodidacte.
  • J’ai été guide à Taiwan alors que je ne m’en croyais pas capable ! Quel grand défi !
  • La pratique du Kali, acquisition des bases. J’ai pu me rapprocher de mon frère grâce à notre passion commune pour le Kali. Mon frère était devenu mon professeur d’arts martiaux. Je découvrais son univers martial et j’ai eu une grosse claque. Le niveau était très haut !
  • J’ai vécu une nouvelle forme d’amour en rencontrant des personnes d’une grande bonté et d’une grande beauté de cœur. C’est maître-Nounours et sa compagne. Je suis remplie de gratitude de vivre cela.
  • J’ai ressenti l’amour inconditionnel de ma famille.

3) Rambo (2004-2013)

Mais voilà que le père de mes enfants « Rambo » s’était manifesté après m’avoir laissé sans nouvelles pendant deux ans… Je me suis dit qu’il ne m’avait jamais oublié et que lui au moins ne me ferait jamais souffrir…

Après des mois de réflexion difficile, je me retrouve à vivre en France en 2004. Une vie qui s’annonçait heureuse avec lui et l’arrivée de nos deux magnifiques enfants. Sa carrière militaire était sa priorité et c’était une personne ambitieuse et assidue. Je n’ai pas eu d’occasion de visiter de la France et encore moins de faire un voyage à Tahiti. J’ai été contrainte de mettre une croix dessus telle une exilée. À force d’être abandonnée et privée de liberté, une légère déprime s’est finalement transformée en burn-out maternel. Les missions à risque de Monsieur avait vite fait de le transformer et nos valeurs ne s’accordaient plus. Nos chemins se sont éloignés, je ne recevais aucune reconnaissance de mes efforts. La créativité que j’exprimais à travers mes dessins, la société que j’avais créer pour travailler à mon compte, mon travail de mère au foyer… Ces activités était non gratifiantes de son point de vue ! Je n’avais donc aucun soutien de sa part. Pourtant cela le rassurait grandement que je sois à la hauteur pour tenir la maison durant ses absences. Le désamour était là à force d’entendre des paroles dévalorisantes pendant 3 ans, depuis son retour de l’Afghanistan (qui a sûrement occasionné un traumatisme chez lui). Il a réussi a mettre en péril ma santé mentale, c’était mes premières crises d’angoisses. Le divorce était inévitable car mes besoins n’étaient pas respectés. J’avais retrouvé un peu de réconfort auprès d’un ami. Mais je ne pouvais plus vivre avec une personne individualiste dont l’appât du gain semblait guider toutes les décisions.

Je me suis sentie comme une moins que rien.
Je me relève de cette INJUSTICE.

Points positifs 🙂

  • Une très belle histoire d’amour.
  • La découverte de la vie en Métropole.
  • Mes deux trésors Mi-Li et Mei-Lin.
  • J’apprends à dessiner en m’inspirant des poupées japonaises en bois, (les Kokeshi dolls) que je trouvais très mignonnes. Les japonais les offrent pour déclarer leur amitié et leur amour et j’ai trouvé ce concept adorable !
  • La création de mon entreprise de télésecrétariat et de webdesigner (ma nouvelle passion)
  • Les ex-meilleurs amis de Rambo sont devenus mes meilleurs amis, quitte parfois à s’éloigner de lui ! Des amitiés homme-femme très enrichissantes ! Merci à eux !

4) Hacker (2013-2015)

J’ai eu le soutien d’un ami. Je le remercie car il m’a ramassé à la petite cuillère et j’avais vraiment soif d’amour et de considération. J’ai donc cédé à ses avances et l’ai fait entrer un peu trop vite dans ma vie avec les filles. Mais j’ai vite réalisé qu’il n’était pas fait pour une vie de famille. Il n’avait de cesse de critiquer mes goûts et mes choix, prétendant que je me faisais manipuler par la société que je tuais la planète, etc. J’en ai été irritée parce que j’aurais aimé être respectée et non critiquée par quelqu’un me regardant de haut et me prenant pour une idiote. L’amour et le respect sont des valeurs qu’il m’était important de défendre pour protéger mes filles. Ce n’est pas facile lorsqu’on vit avec une personne qui ne cesse de noircir la vie plutôt que de marcher vers la lumière. Il a quitté le navire ne supportant pas l’idée qu’il soit toxique, et c’est un grand service qu’il nous a rendu ! Maintenant qu’il est parti, je fais en sorte de toujours trouver des pépites de bonheur dans chaque épreuve que je traverse.

Je me suis sentie utilisée.
Je me suis relevée face à cette FOURBERIE.

Point positifs 🙂

  • Découverte et utilisation des logiciels libres (Gimp, système Linux GNU).
  • Sensibilisation aux produits sains, et aux étiquettes de composition.
  • J’ai appris à bannir les personnes toxiques autour de moi.
  • Suite à ma rupture, j’ai découvert et mis en pratique le Défis de 100 jours.

5) Nounours (2016)

Ma récompense est apparue pendant mon mois d’anniversaire en juillet 2016 : Nounours ! Mon succès amoureux. Nounours est formidable, je réalise « la chance » que j’ai de le rencontrer, il y a que des points positifs, que des sacs d’amour, des moments de partage et de complicité, main dans la main

Je me sens PRÉCIEUSE.
Tout ce que je désire c’est de vieillir tranquillement à ses côtés !

Points positifs 🙂

  • Je fais équipe avec lui !
  • Nous pratiquons une activité ensemble : le tango (une danse que j’ai désiré secrètement apprendre après avoir vu le drama Scent of Woman).
  • Nous partageons le soucis d’une vie éthique, libre et écologique pour un monde meilleur.
  • Un super beau-papa Nounours pour mes filles qui l’aiment et le considère comme un deuxième père. Mon aînée m’a demandé de le mettre dans notre arbre généalogique même s’il n’a aucun lien de parenté car elle ne veut pas que les futures générations oublient son existence, tellement il a contribué à notre bonheur !
  • Un super chéri-Nounours parce qu’il me laisse être « Princesse Petit Pois », l’enfant capricieuse qui sommeille en moi !
  • Un super Ami et Amant !
  • Son univers est plein de trésors que je ne me lasse pas de découvrir, il est vrai et authentique !
  • De l’amour à foison… Voilà, vous savez tout de ma quête ! Est-ce que l’aventure s’arrête là pour moi ?! Bien sûr que non car rien n’est acquis, nous faisons chaque jour de notre mieux pour garder ce trésor, qu’est notre vie à deux et avec nos filles, entourés de personnes qui nous sommes chères.
  • Je vous écris ses lignes et cela fait trois ans que je suis avec Nounours et je suis toujours aussi amoureuse de lui comme au premier jour !

Je vous remercie d’avoir lu mon histoire personnelle. À votre tour si vous le souhaitez de me raconter votre quête et votre histoire. J’espère que cela vous a donné envie de faire le bilan de votre vie, rien que pour réaliser que le bonheur est le chemin que vous parcourez.


Pour aller plus loin…

Mon filet de sécurité : une main tendue

Sur mon chemin de vie, j’ai un gardien. Et il n’a pas choisi de l’être, je l’ai choisi ! C’était pour moi une évidence viscérale. S’il devait m’arriver quelque chose de terrible, je peux compter sur cette personne. Je pars toujours confiante en sachant que lorsque je serai prise dans un étau ou en danger. Dans l’obscurité où je me trouve, il y aura toujours une main tendue qui viendra me sortir de la mouise ! Et pour moi cette main que je vois… C’est celle de mon frère 🙂

Mon frère, mon glaive

Phong Hong-Qou, mon frère – Mafia

Par exemple, je lui ai demandé de m’aider à me sortir de l’enfer d’un manipulateur. Il a été mon dernier recours. Il a été mon glaive lorsque je n’avais plus la force. À lui seul, j’avais l’impression qu’il représentait une horde de mafieux chinois. Je sais que c’est une image bien fantasmagorique mais c’est ce que j’ai ressenti lorsque je suis retournée auprès des miens. Mon Vendeur-de-Rêve faisait moins le fier car malgré tous ses paroles grandioses sur l’amour qu’il me portait, il n’avait pas le courage de venir me récupérer chez les Phong. Il avait la frousse de devoir s’expliquer devant mon frère. Il avait préféré rejeter la faute sur moi, menaçant de refaire sa vie avec sa maîtresse si je ne revenais pas vers lui. Leur départ pour leur tour du monde m’a bien fait sourire derrière mes larmes, comme si le glaive de mon frère les avais chassés de la Polynésie !

La force de mon frère

Je redoute ce qui me serait arrivé si je n’avais pas eu mon frère à mes côtés. Pour moi, ses paroles comme ses écrits sont à la fois justes et inspirants. C’est très étrange, mais il trouve toujours les bons mots pour m’insuffler du courage ! Il est à mes côtés malgré la distance qui nous sépare ! Il agit comme un fil invisible. Il n’est pas forcément là physiquement, il agit comme une force. Cela me fait penser en riant à cette fameuse phrase dans Star Wars « Que la force soit avec toi ». La force que me donne mon frère m’accompagne de la même façon dans mes quêtes, et décuple ma puissance !

Gratitude

Mon frère, je le vois comme un petit bonze dont j’aimais autrefois caresser la tête. Il a un sourire à tomber par terre. Il a de l’humour, il est vraiment rigolo, il est vraiment chouette. Mon frère est une personne en OR, c’est mon filet de sécurité ! Je profite pour le remercier de tout mon cœur pour son amour, et son soutien infaillible. Je déborde d’amour et de gratitude envers lui !

Et vous ? Avez-vous une personne en laquelle vous pouvez compter lorsque vous avez l’impression que votre monde s’écroule ? Quelqu’un auprès de qui l’apocalypse ne serait plus angoissante ? Je pense que c’est important d’avoir une personne en qui en peut compter très fort, avoir cette confiance à toutes épreuves !

J’ai tant de personnes à remercier dans mon chemin de vie ! J’espère que vous le réaliser chèr(es) ami(es), parents, famille, proches, collègues, inconnus… que vous avez compté ou comptez encore beaucoup pour moi ! Recevez toute ma gratitude ici et maintenant 🙂

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *