Se connaître

La valeur de l’argent

La valeur familiale

Le travail de la terre

J’aime beaucoup cette expression « gagner son pain à la sueur de son front » parce qu’elle résume bien la vie de mes parents, ce sentiment fort que j’avais ressenti enfant : l’argent est durement gagné sans qu’aucun des deux ne fléchisse. Mes parents ont d’une certaine façon réalisé leur rêve américain parce qu’à partir de rien, ils ont su nous bâtir un refuge, un héritage.

Le paradis sur terre

Enfants, notre quotidien a donc été rythmé par le travail aux champs à toute heure en plus des tâches domestiques qui nous incombaient. Lorsque mes parents partaient pour les livraisons des légumes, ils nous laissaient des directives de travail à faire dans l’après-midi. C’était le moment idéal pour dépenser notre argent de poche pour nous faire plaisir avec nos 5000 FCP (42 euros) par semaine à la supérette du coin. Nous dépêchions souvent notre frère qui se chargeait de cette mission en vélo. Il nous ramenait de quoi grignoter, lire et jouer. C’était vraiment notre moment de qualité entre frères et sœurs, le paradis sur terre pensais-je.

J’associe donc l’argent à cette notion de sacrifice du temps passé au travail : l’argent est durement gagné. Alors quand je voyais mes filles ne pas prendre soin de leurs affaires, ou gaspiller la nourriture, cela me mettait hors de moi ! C’est un sujet sur lequel je suis extrêmement sensible et qui me touche !

Un geste d’amour

L’argent de poche : un geste d’amour

J’adorais le moment où mon père me donnait mon argent de poche parce que je pouvais ressentir tout son amour. C’est la façon qu’avaient mes parents pour exprimer leur amour, eux qui pour des raisons culturelles ne savaient pas montrer leur affection autrement. Ils ont grandi sans jouets ni jeux et ne savait donc pas quoi nous offrir. Je dis souvent que je n’ai manqué de rien, parce que je n’ai jamais attendu que ce soit le jour de mon anniversaire ou d’un événement spécial pour pouvoir me faire plaisir. J’aimais bien économiser pour être fière de pouvoir m’offrir le cadeau de mes rêves. L’argent n’était pas un sujet tabou dans notre famille, et mes parents n’hésitaient pas à dépenser pour des choses utiles et nécessaires pour améliorer le confort de tous.

Tout comme mes parents, j’utilise l’argent comme moyen pour répondre à mes besoins, pour améliorer mon quotidien, et je mets de l’argent de côté pour des projets.

Par contre nous déplorions tous l’addiction de notre père au Mahjong, un jeu d’argent chinois, qui a souvent été source de conflit entre nos parents. De plus son rêve était de gagner à la loterie… Avez-vous déjà imaginé ce que vous feriez si vous gagniez à la loterie ? Voilà un bon exercice pour comprendre son rapport avec l’argent.

L’argent de poche, c’est l’amour de mes parents mais c’est aussi apprendre à nous récompenser pour ce que nous avons accompli au quotidien. Il ne faut donc pas se culpabiliser de dépenser pour se faire plaisir.

L’amour de l’argent

Argent et amitié font rarement bon ménage

J’ai autrefois fait connaissance avec un photographe. Celui-ci se vantait de ses années de gloire. Il avait été le photographe d’une personne célèbre jusqu’au décès de celle-ci, il avait côtoyé beaucoup de stars. Mais c’était du passé, et il semblait avoir du mal à gérer sa nouvelle position de personne lambda, très loin du monde des paillettes et du luxe. Nous avions sympathisé et je l’ai aidé à créer son site de photos en échange d’une séance de photo pour la kermesse de l’école. Mais plus tard, j’ai préféré couper les ponts, estimant qu’il profitait un peu trop de moi. Il ne venait me voir que pour l’entretien de son site professionnel et faisait la sourde oreille quand je lui parlais de mon tarif pour le travail fourni dans le cadre de ma société de télésecrétariat. Après avoir travaillé trois fois gratuitement, je lui ai dit mes quatre vérités, en espérant qu’il comprendrait et j’ai cessé de prendre de ses nouvelles. Par la suite, il a essayé de renouer contact avec moi en faisant comme s’il ne s’était rien passé, mais j’avais perdu foi en cette amitié, et je ne voulais pas d’une amitié par intérêt !

Autre exemple, une ancienne nounou qui tenait absolument être amie avec moi. J’ai accepté son amitié parce que je ne connaissais personne dans ma nouvelle ville. C’était une simple copine. J’ai remarqué qu’elle avait un très grand complexe avec l’argent. Elle identifiait « les riches » et « les pauvres » par la valeur de ce qu’ils possèdaient. Elle me considérait « riche » alors que non, j’utilisais mon argent le mieux que je pouvais pour être bien. Deux ans plus tard elle a augmenté son tarif de manière grotesque et abusive, elle pensait qu’étant seule avec un mari souvent absent, je dépendais d’elle. Eh bien non, je ne me suis pas laisser faire, j’ai trouvé une autre nounou et j’ai pris mes distances avec elle. Elle a fait le premier pas vers moi en s’excusant. J’ai accepté son amitié mais en lui faisant comprendre qu’elle ne sera plus la nounou. Ne mélangeant pas le travail et l’amitié, c’était préférable. Après avoir divorcé, j’ai coupé les ponts avec elle, j’ai réalisé à mes dépends que son amitié avait été dictée par son intérêt.

Écoutez votre cœur et débarrassez-vous des pseudo-amitiés toxiques et ne leur laissez pas une seconde chance. Je suis totalement insensible aux pouvoirs liés à l’argent. Ce qui m’intéresse c’est le cœur des gens et non le montant de leur compte bancaire.

Le pouvoir de l’argent

Lors de mon premier mariage avec Vendeur-de-Rêves, j’ai dû gérer ses finances. Il y avait surtout des impayés à gérer… J’ai dû éponger ses dettes. Je me demandais parfois si je n’étais pas sa roue de secours. Il était tout le temps sans ressource, car dès qu’il avait de l’argent, il s’empressait de vite le dépenser. Il avait tendance à vivre au-dessus de ses moyens. Il était conscient du problème mais il était tellement obsédé par son image et les apparences que rien n’y faisait. Je lui avais suggéré plusieurs solutions : je n’avais pas peur de vivre simplement et dans un petit logement, le plus important c’est d’être bien. Il n’avait pas voulu que nous habitions dans une maison en dur car il ne voulait pas être la risée de ses amis de métropole.

Puis lorsque Vendeur-de-Rêves a croisé sa maîtresse, j’ai très vite compris que je ne faisais pas le poids avec elle financièrement.

L’argent transforme le coeur des gens

J’ai été extrêmement choquée de sa colère lorsqu’il a appris que sa maîtresse avait offert une Mercedes à sa mère. J’ai trouvé aberrant qu’il la culpabilise en lui disant « Mais avec cet argent je pourrais te faire faire le tour du monde !!! ».
Une fois partie de la demeure conjugale, c’est sans surprise que je l’ai vu aller se réfugier chez sa maîtresse à Tahiti. Il avait finalement accepté d’habiter à Tahiti dans sa maison en dur. Il est clair que pour lui l’argent a fait son bonheur. Il a eu beaucoup de chance. Je déplore que beaucoup ne verront jamais son vrai visage. Mais au moins en parler ici permettra à d’autres personnes de rester vigilantes et d’écouter leur cœur.

J’ai réalisé que l’argent transforme le cœur des gens. J’avais affaire à un manipulateur et il avait trouvé le bon filon puisque son rêve de faire le tour du monde s’était réalisé grâce à elle. De plus ils étaient faits l’un pour l’autre avec des valeurs qui s’accordent.

Quel est votre rapport à l’argent ?

Que signifie l’argent pour vous ?

Je vous invite à vous poser cette question par rapport à votre situation personnelle. Notre rapport à l’argent témoigne souvent de notre Histoire Personnelle, de notre éducation, de l’environnement dans lequel nous avons grandi. Ce rapport reflète une partie de ce que nous sommes. Pour ma part, l’argent c’est… :

  • une histoire d’énergie : l’énergie employée dans le travail ;
  • une histoire de petits plaisirs : se faire plaisir, c’est notre récompense après l’effort ;
  • une histoire de liberté : se réaliser pour atteindre ses aspirations de vie. Il a pour fonction de répondre à nos besoins fondamentaux dans chaque domaine de notre vie pour que nous soyons heureux. L’argent ne fait pas notre bonheur mais il y contribue.

Argent, source de conflit ?

L’argent a été source de mal-être dans mes précédentes relations amoureuses. J’ai réalisé que les rapports de mes ex avec l’argent ne correspondaient pas à mes valeurs personnelles. Il est donc important de se connaître afin de pouvoir mieux gérer son argent dans le couple. Pour ma part, ça a été un argument supplémentaire pour mettre fin à mes relations. Bien sûr si votre couple compte pour vous, il faudra apprendre à faire des compromis.

Dépenser au-dessus de ses moyens

Avec Vendeur-de-Rêves, le manipulateur narcissique, il n’avait pas d’argent et il était hors de question pour lui de se rabaisser à travailler comme tout le monde et être esclave de la société. L’argent était une nécessité pour lui pour assouvir son appétit insatiable à attirer le regard des autres, et les épater pour mieux les manipuler.

L’argent est donc utilisé à des fins personnelles lié à la réussite et au pouvoir. Ce sont des valeurs qui ne me correspondaient pas.

L’argent définit ta valeur

Avec Rambo : son rêve est d’être rentier et d’amasser beaucoup d’argent. Cela ne m’intéressait pas de se la jouer Picsou alors que j’ai pour habitude de me faire plaisir toute l’année. Cela ne m’a pas intéressée de faire dormir cet argent sans l’associer à des projets… Durant 8 années à ses côtés, il ne m’a jamais fait espérer un retour aux sources à Tahiti ni des sorties-découverte au cœur de la France. Rien de tout cela… Et le pire pour moi était de voir qu’à la fin de mon mariage, il a tourné le dos à ses meilleurs amis parce qu’ils n’étaient pas à la hauteur de la valeur de son portefeuille. Pour couronner le tout il avait osé voir s’il pouvait mettre la main sur mon héritage à Tahiti !

Cette façon d’utiliser cet argent divise les personnes parce que ce n’est plus l’individu qui donne de la valeur au travail mais l’argent qui donne de la valeur à l’individu ! Combien de fois mon ex m’a fait comprendre que j’étais une merde parce que mon travail de femme au foyer et mes activités de simple salariée n’avaient aucune valeur à ses yeux !

L’argent est un sujet tabou

Avec Hacker : c’était un sujet tabou. Je n’ai jamais su combien il gagnait alors qu’il souhaitait que nous vivions ensemble. Dur de partager les frais équitablement avec ça, non ? Hacker ne savait pas trop quelle direction prendre dans sa vie car son travail ne lui plaisait plus. Il a démissionné, quitté sa colocation et saisit l’opportunité de venir vivre avec moi. Je l’ai accueilli chez moi avec beaucoup d’appréhension. Je savais qu’il touchait le chômage mais je ne savais pas à hauteur de combien. Il avait tendance à toujours râler alors je n’avais pas insisté à parler d’argent. Il était nourri, logé, blanchi. Je payais tout… Il lui arrivait de nous faire des petits cadeaux et par surprise de me dire qu’il allait payer les courses cette fois-ci. Mais à chaque fois qu’il payait, il me laissait toujours un sentiment désagréable, comme si je lui étais très redevable parce que son argent était à lui. Et lorsqu’il faisait quelque chose pour le foyer, le ménage par exemple ou qu’il s’impliquait avec mes filles, il attendait systématiquement un « merci », et si je ne disais rien, il me le reprochait. C’était devenu une obligation. Il ne manquait plus que je lui dise merci quand je lavais son linge sale ! Il vivait avec nous en tant qu’invité plutôt que beau-père, cela ne m’intéressait pas. Après l’avoir entendu râler pour payer les impôts, j’ai su le montant qu’il touchait du chômage, c’était trois fois plus que mon salaire ! Il avait promis qu’il allait m’aider à payer mes frais d’avocat mais je n’ai jamais vu la couleur de son argent, il avait quitté le navire…

L’argent a été utilisé pour contrôler l’autre et en être redevable, lui faisant ressentir que c’est une bénédiction pour nous qu’il donne de son argent. Pour lui c’est donnant-donnant.

Et vous ? Quel rapport avez-vous avez-vous avec l’argent ?

Mon rapport à l’argent

En ce qui me concerne, l’argent n’est pas là pour combler un vide, ni pour contrôler des personnes ni pour combler mon ego. J’utilise simplement mon argent pour être toujours une meilleure personne afin de mieux vivre en harmonie avec ma famille.

Ma quête restera toujours « La Famille » et j’utiliserai toujours mon argent pour « réaliser quelque chose avec » pour se faire plaisir et non la « posséder ».

Lorsque je dépense mon argent, je pense à l’abondance : c’est le temps et l’énergie de plusieurs personnes qui ont investi dans leur travail pour que je puisse avoir ce bien ou ce service.

L’abondance est présente tout autour de nous. À nous de trouver comment utiliser l’argent pour nous rendre heureux et rendre notre vie riche et remplie de trésors.

Clip « Rap-tout (Vampires)

Ci-dessous un clip que j’aime beaucoup et qui met en avant tout ce que l’on doit payer dans notre vie et jusqu’à notre mort hahaha ! Ils me font rire, ce trio comique « Les inconnus » qui a bercé ma jeunesse.

4 commentaires

    Voir les commentaires
    • Princesse Petit Pois

      Oui c’est compliqué et très personnel. J’ai été triste d’annoncer à mes enfants que tout n’est pas gratuit, le monde fonctionne avec de l’argent, à nous de vivre correctement avec.

  • La parenthèse psy

    Je n’avais jamais pensé l’argent sous tous ces angles ! Je crois que ce thème concerne tout le monde, personne n’y est insensible de quelque manière que se soit 😉
    Pour ma part, l’argent peut me permettre de réaliser des projets et des petits plaisirs mais il peut rapidement être source de stress. J’ai toujours eu la peur du manque…

    • Princesse Petit Pois

      Oui oui c’est une source de stress pour moi aussi, à me dire si j’aurai les finances nécessaires pour nos projets famille. Sinon dans mon quotidien, je suis moins stressée depuis que j’ai maîtrisé mon budget.

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *