S'évader

Le film d’animation « Klaus » de Sergio Pablos (2019)

Dès que j’ai vu la bande-annonce de ce film d’animation de Noël « Klaus » j’ai tout de suite voulu le voir ! J’étais certaine que cela allait beaucoup me plaire parce que j’adore les belles histoires et celle-ci est centrée sur l’origine de la naissance de la légende du Père Noël. Nous pouvons voir que c’est avant tout une histoire de rencontre (un facteur et un charpentier), de joie enfantine, de paix et de magie se déroulant dans une ville macabre et morbide nommée Smeerensburg.

J’ai regardé ce film les yeux remplis d’étoiles. Chaque scène m’a émue et je me répétais sans-cesse que le scénariste était un génie d’avoir pensé à ça ! Il y a plein de petits jolis messages qui me donnent envie de croire en la bonté humaine.

Aider à s’accomplir et trouver sa voie…

Le ton est très vite donné, on fait connaissance du héro, Jesper un facteur, un fils à Papa, dont le père lui confie une mission à laquelle il ne doit pas échouer sans quoi il se retrouverait déshérité ! Bien sûr, le fils s’exécute, à contre-coeur, et affronte son destin qu’il estime injuste, remerciant ironiquement son père !

J’aime cette scène qui met en avant l’amour d’un père à pousser son fils à sortir de sa zone de confort pour qu’il grandisse ! J’aime voir combien le métier de facteur est merveilleux, comme quoi il n’y a pas ni de bon ni de mauvais métier. Le plus important c’est de le faire avec passion.

Transformer ses rêves en réalité par l’éducation de base

J’ai aimé lorsqu’il a déployé son arsenal de moyens malhonnêtes pour arriver à affranchir le seuil des 6000 lettres. Un vrai dealer de jouets ! « Psst tu veux un jouet ?? » avec le kit : lettre, crayon. J’étais à la fois touchée et morte de rire !

J’ai trouvé adorable les enfants qui, ne sachant pas écrire, sont allés squatter les bancs de l’école au grand étonnement de la maîtresse !

La bonté humaine

La petite Margu qui vient de Laponie, ne sait pas parler la langue, mais vient demander un cadeau. J’aime ce que la petite Margu m’inspire, une patience sans faille, son écoute et son cœur d’enfant aimant.

Jasper a trouvé une personne avec qui partager ses peines et ce qui est étrange c’est que leurs cœurs échangent, malgré qu’ils ne parlent pas la même langage. J’aime cette idée qu’avec un peu de volonté, la communication est toujours possible !

Agir avec le cœur !

Nous découvrons l’histoire de cette petite ville où les conflits ont toujours existé depuis des générations. Ils parlent d’un héritage de haine inter-clans qu’ils sont fiers de perpétuer !

J’ai beaucoup aimé la façon dans les enfants sont motivés pour accomplir des bonnes actions pour avoir des cadeaux. C’est là où la magie a commencé à opérer où la légende du Père Noël devient de plus en plus féerique.

C’est la preuve que chaque petite action peut nous amener à accomplir de grande chose : une ville colorée avec les deux clans partageant et jouant ensemble. Cela donne envie de croire que nous pouvons changer le monde si chacun applique quelques changements dans son quotidien.

Un univers très magique !!!

C’est une vraie pépite de bonheur. J’ai eu des larmes de bonheur tellement j’ai l’impression d’avoir trouvé des supers-pouvoirs connectés à mon âme d’enfant pour rendre les choses possibles et une preuve de notre potentiel à créer de belles choses autour de nous !

J’ai beaucoup aimé les bouilles des enfants, leur joie et leur sourire affichés sur leur visage, y a pas à dire les enfants sont des rayons de soleil ! J’aime beaucoup ce film d’animation car même si les cadeaux sont fabriqués par des personnes agissant par cette devise « Un acte vraiment désintéressé en appelle toujours un autre », il est devenu magique par le regard des enfants. Rien que pour cela je trouve la vie magique !

Et ce qui m’a encore beaucoup plus c’est ce côté magique que la nature s’en mêle, nous porte vers une destiné, vers une rencontre… Car Jesper n’est pas venu par hasard rencontré ce charpentier, il y a quelque part un souffle de vie dans cette lettre qui a été posé par le vent devant Klaus…

Un coup de vent qui fait tourbillonner des feuilles autour de Jesper

Les jouets sont artisanaux… Ça change de l’industrie de Noël et de ce côté commercial-lobby désenchanteur.

La découverte des jouets en bois

C’est une histoire remplie de trésors qui nous révèle une série de personnages tous aussi attachant que Jesper et Klaus. C’est l’histoire d’un village qui a retrouvé la voie de l’amour 🙂

Et vous ? L’avez-vous vu, qu’en avez-vous pensé ??

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires