Animation, Anime,  Trésors à partager 💖

Ushio to Tora (2015-2016)

[Série TV] « Ushio to Tora » – 2 saisons

J’aime énormément cet animé et je l’ai vu à plusieurs reprises. L’histoire tourne autour d’Ushio et Tora, un humain et un yokai qui sont obligés de faire équipe pour exterminer les yokai qui s’attaquent aux humains.

Ushio est tombé nez à nez devant un yokai qui a été emprisonné dans la trappe de son entrepôt empalé par la « lance de la bête ». C’est le yokai dont parlait son père depuis tout petit. Ce yokai (Tora) lui demande de le délivrer en faisant part de son intention de le dévorer par la suite ! Alors vaut mieux ne pas le délivrer. Mais Ushio voit maintenant les yokai car en ouvrant la trappe, l’aura maléfique de Tora a attiré des yokai malfaisants qui s’en prennent aux humains. Ushio n’a donc pas le choix, il doit délivrer Tora pour l’aider à tuer les yokai. Tora lui obéit uniquement car il le menace de l’empaler de nouveau car la lance lui donne la force et la puissance d’un samouraï au long cheveux capable de terrasser les yokai (dont Tora). Ushio est vulnérable sans cette lance alors il doit la garder près de lui 24h/24 afin d’éviter de se faire dévorer par Tora.

Nous suivons donc les combats de Ushio et Tora avec les yokai. Voir leur lien d’ennemis se transformer en une très belle amitié est très beau.

C’est ainsi au fil des épisodes, qu’ils vont apprendre à se connaître. Leur quotidien est rythmé par des disputes, des combats sanglants et des malentendus. Ils doivent apprendre à se faire confiance l’un et l’autre. Et à chaque sauvetage réussi, ils s’attachent un peu plus l’un et l’autre. Leur chamaillerie est devenu leur petit rituel qui font sourire leur entourage parce qu’ils ne les croient plus lorsqu’ils parlent de leur promesse. Où seul Tora a le droit de dévorer Ushio, et seul Ushio a le droit de tuer Tora et personne d’autre. C’est avec cette promesse qu’ils arrivent à veiller sur l’un et l’autre et à former un tandem de choc !

Le ton est très vite donné avec le premier épisode. C’est très prenant et drôle ! J’aime beaucoup l’humour présent dans l’animé. C’est une histoire plus profond que cela, une histoire d’amitié et d’alliance entre les humains et les yokai pour combattre « l’Être pâle », le mal absolu. Les yokai détestent les humains mais le contact avec Ushio les fait reconsidérer la question. La lance de la bête a une histoire sombre et sanguinaire à nous révéler. La lance a choisi Ushio et Tora dans sa quête de vengeance. Leur destin m’a fait ressentir de belles émotions fortes, c’est très émouvant. Profondément émouvant. Il y a de beaux messages d’amour derrière des vies sacrifiées.

Qui est Tora ?

« Tora » c’est le nom que lui a donné Ushio parce qu’il ressemble à un tigre. Ushio adore le menacer ou lui donner des coups de lance sur sa tête à chaque fois qu’il file un mauvais coton. Ces scènes sont très drôles et amusantes car où est passé ce grand monstre mangeurs d’humains craint par tous ?! J’aime beaucoup son côté enfant à s’émerveiller de la découverte de nouvelles choses, comme la télévision, le fait de prendre le bus (il n’y avait pas tout cela il y a 500 ans auparavant), d’apprendre à faire le pistolet avec les mains pour éclabousser l’autre. C’était rigolo la scène où Tora a piqué la saucisse de Ushio en mangeant sa main ! Ce sont vraiment leurs petits instants de complicité et leur moments de qualité.

Tora a un égo qui me fait beaucoup rire et ce qui fait son charme car personne ne doit s’aviser à toucher sa proie (Ushio). Par exemple (épisode 3) il voit que Ushio est en mauvaise posture et il exige à Ushio de le supplier de lui venir en aide en pleurant. Mais c’était trop tard, le yokai l’a emporté avec lui. Et là il est devenu tout rouge en l’extirpant de l’autre monde en lui disant avec colère : « Pourquoi tu préfères te faire bouffer par un autre monstre que moi ? Viens-là je vais te bouffer tout de suite » ! Et même en plein combat important, ils trouvent moyen de se disputer !

La passé de Tora

Tora a été enfermé dans la trappe durant 500 ans. Nous allons découvrir qui il était autrefois. Il était connu par les yokai sous le nom de Nagatobimaru, un grand yôkai âgé de plus de 2000 ans. Il est connu aussi sous le nom d’Azafuse. Les yokai sont tous surpris de voir le plus grand démon s’allier à un humain pour tuer leur camarades monstres. Il se fait donc traiter de tous les noms. En plus de s’allier à Ushio Aotsuki, le fils de cette femme qu’ils détestent tant. Mais qu’importe, Tora les fait comprendre qu’il n’est plus celui qu’il était autrefois en leur disant qu’il faut l’appeler Tora. Cette déclaration montre bien qu’il a changé et qu’il aime être Tora.

Il y a 500 ans une grande bataille a eu lieu avec les démons et l’Être Pâle. C’est lors de cette bataille que Tora a disparu et que nous allons comprendre les circonstances de sa disparition liée à la lance de la bête.

Tora et Mayuko, la Belle et la Bête

Son objectif est aussi de dévorer Mayuko parce qu’il la trouve très appétissante qu’il en salive parce qu’elle est si naturelle et ne porte aucune artifice (parfum, bijou). En protégeant sa proie (Mayuko) du danger il lui a donc à plusieurs reprises sauver la vie. Ce qui vaut toute la gratitude de Mayuko qui lui offre un hamburger pour le remercier. Et depuis il a commencé à aimer les hamburgers en attendant de pouvoir manger Ushio et Mayuko.

J’ai beaucoup aimé l’épisode 24 la scène où Tora a bien voulu faire plaisir à Mayuko qui est en train de jouer à la mariée. Au moment où Tora devra lui dire « Oui pour être sa femme » ils ont été interrompu. Mais Tora lui a demandé de ne pas oublier leur serment. Ils sont vraiment adorables ensemble. C’est comme « La Belle et la Bête » ! Et Tora qui consent à appeler Mayuko par son prénom, ce qui signifie qu’il ne la voit plus comme de la nourriture à manger. C’est vraiment très beau et touchant leur lien.

Je suis totalement conquise par ce boule de poil orange ! Je trouve que c’est une très belle créature sortie de l’imagination de Kazuhiro Fujita.

Ushio Aotsuki

Ushio est un lycéen de 14 ans, élevé seul par son père (Shigure Aotsuki) qui est le Chef du Temple Fugen-In. Le père semble ne pas être un parent exemplaire aux yeux d’Ushio et c’est cela qui est assez rigolo, le fils semble plus être responsable et adulte que le père alors ça finit aux mains ! Tout le voisinage sait que c’est une situation normale. Le père me fait beaucoup rire. Il a l’art et la manière de fuir les problèmes. Au fait il jouait les pères débiles pour protéger Ushio, son vrai travail est de sceller les monstres où qu’ils soient, c’est pour cela il est souvent en voyage et absent en tant que parent.

Ushio a grandi en pensant que sa mère était morte, il a été un enfant turbulent, colérique et violent. Heureusement qu’il a été bien entouré, il a une amie d’enfance Asako qui a un tempérament de feu, elle arrive à le secouer par ses coups de poings à lui remettre sur le droit chemin. Asako a pour meilleure amie Mayuko. Mayuko voit clairement que derrière les disputes entre Asako et Ushio cachent leur vraie sentiments. Ces deux-là s’aiment sans jamais se l’avouer.

« La boue c’est rien du tout »

Ushio ne peut plus vivre comme un homme ordinaire dès lors qu’il a été détenteur la lance de la bête. Ushio est courageux et persévérant. Il ne lâche rien. Il a un profond sens de la justice jusqu’à prendre la défense de Tora pour des crimes qu’il n’a pas commis. Il fera tout pour sauver la vie de ses amis et les humains. D’ailleurs Tora trouve qu’Ushio est un être humain amusant car il est différent des autres humains. Il pense toujours aux autres, à sauver la vie des autres au lieu de se soucier de sa propre vie. En côtoyant Ushio, Tora va au fil du temps comprendre ce qui anime tant Ushio à sauver les humains. Leur amitié va poser des problèmes dans le monde des humains et des yokai. Mais grâce à leur amitié, ils vont accomplir leur destin. Ils sont l’espoir de l’humanité.

Mayuko a été conquise par Ushio lorsqu’elle était enfant. Elle a adopté la philosophie de Ushio en disant « La boue, c’est rien de tout ». Son nouveau chapeau s’est envolé dans le marais et elle pleurait. Alors Ushio est parti le récupérer en ayant les jambes couvertes de boue. Le plus important c’est le chapeau auquel elle tient et la boue c’est rien de tout. Alors elle applique cela pour faire des choix importants dans sa vie.

Le voyage d’Ushio & ses belles rencontres

Ushio a appris par le chef des yokai que sa mère est encore en vie. Son père lui demande de partir à la rencontre de sa mère Sumako Hizaki pour avoir les réponses. Il doit aller à Asahikawa, à Hokkaidô et lui donne le peigne de sa mère.

Nous découvrons donc tout ce qui passe et la raison pour laquelle les yokai détestent sa mère. Le destin d’Ushio est déjà tout tracé par sa mère qui a prédit en rêve qu’elle fera naître un fils, un être capable de tuer l’Être Pâle en maniant la lance dans un esprit de justice. Elle l’appellera Ushio afin qu’il ait la force de ne jamais renoncer face à personne.

l’Être Pâle

Nous découvrons aussi à travers le voyage d’Ushio l’histoire et la naissance de l’Être Pâle, le mal absolu ! Cela est vraiment effrayant. Les yokai dans cet anime sont superbement bien dessinés ! Effrayant en apparence mais attachant dans le fond, parfois plus humain que les humains. C’est vraiment une belle leçon d’acceptation de nos différences. Il y a de bons et mauvais humains. Il faut aller vers les humains qui les comprennent et les acceptent.

Il y a l’épisode 9 qui m’a beaucoup émue. Raishin et Kagari sont deux yokais, qui demandent à Ushio de tuer leur frère Jûrô qui sème le chaos en tuant les villageois. Et pourtant ces deux-là détestent les humains mais ils n’ont pas le choix de demander l’aide à Ushio.

Durant leur voyage, Ushio et Tora, ils vont faire de très belles rencontres avec des humains et des yokai. C’est vraiment très émouvant et attachant. Plus il approche de la vérité, et plus ils feront face à de plus grandes difficultés. Mais ensemble, tout semble possible ! L’espoir est là. Alors les voilà repartis vers de nouvelles aventures ! C’est vraiment un animé très prenant avec des histoires incroyables autour de la Lance de la Bête. Il y a vraiment des épisodes très touchants et nous montre toute la beauté et la richesse de la vie à travers les relations d’amitié et d’amour !

[Shonen-manga] Ushio to Tora – 33 volumes (1990-1996)

J’ai lu le manga après avoir vu l’animé. J’avais déjà eu un aperçu de ce manga lorsque j’étais adolescente mais c’était en version japonaise. Alors lorsque j’ai vu que l’animé était sorti, j’étais toute excitée et heureuse de le découvrir. Je n’ai pas été déçue du tout car l’œuvre original a bien été respecté. Je vous recommande donc chaudement la lecture de ce manga ! Moi j’adoooore voir en début de page de chaque tome de voir Tora en Super Deformed en compagnie avec les personnages secondaires qu’ils vont rencontrer.

Fan Art

Pour les plaisirs des yeux…

Laisser un commentaire