Animation,  Trésors à partager 💖

Conan, le fils du futur (1978)

[Série TV] « Mirai Shōnen Conan » – 26 épisodes (1978)

J’ai revu ce vieil anime de Hayao Miyazaki et j’aime toujours autant ! Personnellement je trouve que cela n’a pas trop vieilli et j’ai passé un bon moment. De plus les sujets sont toujours d’actualités ! Bien sûr j’avais fait découvrir cet anime à mes filles lorsqu’elles étaient petites, et à chaque fois cela me rappelle le son de leur rire d’enfant.

Mimi a donné son avis… :

C’est trop bien, les enfants sont trop meugnons ! Conan est trop fort. Gimpsy est rigolo, il zozote, il est plus mieux, c’est le meilleur !

La quête de Conan

La terre et la mer sont détruites par la 3ème guerre mondiale en 2008. Les cinq continents sont engloutis par les mers. 20 ans après la catastrophe, Conan un enfant de 10 ans vit avec son grand-père sur l’Île Perdue. Leur tranquillité a été agréablement chamboulée par l’arrivée de Lana une petite fille qui a échoué sur la plage, prouvant ainsi qu’ils y a d’autres survivants, puis par l’arrivée musclée des soldats d’Industria qui ont réussi à capturer Lana. Le grand-père a été blessé et mourant. Il demande à Conan de partir sauver Lana et l’encourage ensuite de vivre avec d’autres personnes pour être heureux car l’être humain n’est pas fait pour vivre seul.

J’ai trouvé amusant de voir qu’en 1978 Hayao Miyazaki avait imaginé que 30 ans plus tard que l’homme aurait anéanti la planète. Puis qu’encore 20 ans après, en 2028, la nature renaîtrait. J’aime vraiment découvrir l’imagination des auteurs réalisant des films post-apocalyptiques. Nous découvrons ainsi cette vie après la catastrophe à travers la quête de Conan : il avait dit sur la tombe de son grand-père : « Grand-père je vais partir à la recherche de Lana. Je la ramènerai pour qu’elle vive ici avec moi. On va se trouver des amis et revenir ici ».

La joie, c’est la vie

Lors des premiers épisodes nous découvrons ainsi la vie quotidienne des deux habitants de l’Île Perdu, Conan et Grand-père. Très vite nous découvrons la personnalité de Conan, sa force herculéenne, son agilité des bras et des jambes jusqu’aux orteils, sa joie de vivre et sa joie à connaître Lana.
Le grand-père, mourant, a expliqué comment lui et ses compagnons avaient atterri en catastrophe sur cette île qu’ils ont nommé « l’Île Perdu ». Ils pensaient qu’il n’y avait aucun espoir de vivre mais le vaisseau a heurté une source d’eau et ils ont pu survivre et la vie est revenue avec sa force tranquille. Les herbes ont poussé entre les pierres, des petites créatures sont arrivés sur la plage, des mouettes dans le ciel… Et puis Conan est arrivé ! J’ai trouvé cela tellement beau lorsqu’il a dit « Tu as poussé comme ces arbres et ses plantes ». J’ai trouvé que cela avait beaucoup de sens.

C’est cela qui m’a le plus touché dans le personnage de Conan, sa joie de vivre inébranlable. J’ai alors pensé à mes lectures disant que la joie c’est la vie. Conan représente si bien cette joie, cette vie, cette source de vie. J’ai clairement vu cette joie qui émanait de Conan, cette joie qui est la source de la vie, qui fait que le monde existe. Et j’ai pensé que le titre « le fils du futur » avait son sens : il est porteur d’un avenir paisible sur Terre.

Une belle histoire d’amitié

C’est avant tout une belle histoire d’amitié pour ce trio d’enfants entre Conan, Lana et Gimsy. J’ai adoré voir leur première rencontre, les relations Conan-Lana, Conan-Gimsy et Lana-Gimsy. C’est mignon et rigolo comme tout ! J’aime beaucoup les voir courir, ils respirent pour moi le bonheur absolu de l’instant présent !

Conan et Lana

Conan n’avait jamais vu de fille et il en est tout heureux. Il sautille de joie et avait un rire bêta face à cette nouveauté qu’il accueille avec joie. Il épousait sans difficulté cette différence car elle parle aux mouettes, elle peut parler à son grand-père par la télépathie. Très vite nous sentons un lien fort entre eux qui s’installe tout naturellement. Et surtout cette confiance totale qu’ils ont pour l’un et l’autre, quoiqu’il arrive.

Conan et Gimsy

La rencontre avec Gimsy sur une autre île est un moment vraiment très amusant. Gimsy est un orphelin qui vit seul dans la forêt. Il a aussi une force incroyable et chasse pour survivre. J’étais vraiment morte de rire. Ils se défient pour savoir qui est le plus fort ! Leur combat se termine par un fou rire. Gimpsy est vraiment un personnage attachant et rigolo car il zozote (la voix française est bien faite !). Il ne pense qu’à manger (et je le comprends bien c’est un moment de joie de ma journée !).

Lana et Gimsy

Gimsy m’a fait rire lorsqu’il a rencontré Lana pour la première fois à travers le hublot d’un bateau armé. Il lui a dit qu’en l’absence de Conan, c’est lui qui veillerait sur elle. J’ai trouvé cela adorable. Il voulait entrer pour la sauver mais il s’est coincé la tête !

J’ai adoré ce trio car très vite ils se sont acceptés tels qu’ils sont sans jugement. Ils sont heureux d’être ensemble. C’est ainsi que par leur joie de vivre, ils ont réussi à transformer le cœur des gens et à faire poser les armes aux soldats et à se joindre aux habitants pour contribuer à prendre les outils.

L’esprit bon-enfant

J’aime beaucoup ce côté bon enfant que je trouve adorable. Il faut vraiment regarder certaines scènes avec son cœur d’enfant. Conan se cache de cette façon du grand requin dans la mer n’allait pas le mettre hors danger. C’est mignon lorsqu’il a fait « Chuuuut » aux mouettes car il ne voulait pas déranger Lana qui était en train de leur parler. Ou bien cette scène où Gimsy pensait être sain et sauf sur la colline mais en se retournant, le sanglier lui fait une tête du genre « tu ne m’échapperais pas »…

J’ai trouvé cela très amusant même si c’est du n’importe quoi. N’oublions pas que ce sont des enfants et leur vision de monde est bien plus colorée et imaginative que les grandes personnes. Je pense aussi que pour les personnes vivant dans la nature, souvent seuls, ils ont un rapport avec la nature, une connexion à la nature. Tout comme Conan, je n’ai pas trouvé bizarre que Lana puisse communiquer avec les mouettes.

La force herculéenne de Conan

Mes filles qui sont maintenant des adolescentes ont trouvé que la force incroyable de Conan est trop exagérée, faisant de lui un surhomme. Même Gimsy est tout aussi incroyable que Conan ! J’ai noté que lorsque mes filles étaient petites, ce genre d’incohérences ne les dérangeaient nullement, le non-sens, les enfants les acceptent tout naturellement. D’ailleurs ce qui est énorme c’est que même les méchants de l’histoire sont tout autant étonné que nous, spectateurs !

  • Par exemple ils disent à Conan : « Tu te prends pour le prince charmant » (car il est toujours là à sauver Lana, à les poursuivre malgré les coups etc) « Personne ne peut rester plus de 3 minutes sous l’eau ».
  • Par exemple, pour Gimsy : « Tu ne peux pas l’avoir tué ce sanglier, il est beaucoup trop fort pour qu’un enfant le tue », le traitant de menteur alors que ces enfants sont honnêtes et ne mentent jamais car Conan et Gimpsy sont loin du monde égotique et sociétal.

Oui ce sont des enfants qui sont invincibles et ne meurent jamais face à 40 coups de planche de bois sur les fesses, une chute de plusieurs mètres, des pluies de bal de fusil etc. Nous avons seulement droit à des expressions très humain, de tristesse (deuil), de douleurs (coups), témoin de leur courage à encaisser quoiqu’il arrive et à se relever.

Je pense qu’il faut retenir plutôt la force mentale et le cœur vaillant de ses enfants face à la cruauté des adultes. Nous devons prendre exemple sur leur capacité à ne jamais faillir face aux difficultés. Ils sont toujours suivis leur cœur, l’élan de leur cœur.

Les inséparables

Être là l’un pour l’autre

C’est une scène qui m’a beaucoup marqué ! Il avait promis à son oncle ne pas emmener Lana avec lui pour Industria. Mais ils ont traversé tellement d’épreuves ensemble main dans main que c’est impensable pour Conan de la laisser derrière lui. Il est revenu la chercher à la nage et lui a tendu la main « On t’emmène ».

J’ai trouvé cela très symbolique, cette scène résume bien le lien si fort qui les unis !

Promesse d’enfant

J’ai beaucoup aimé également cette scène où Conan a compris quelque chose d’important en écoutant le berger, tant qu’il n’a pas sa maison il ne fera pas partie du village. Conan et Gimsy se sont construits une cabane dans un arbre. Je trouve aussi que c’est important d’avoir un chez soi et se sentir à sa place dans l’endroit où nous vivons. J’ai aussi aimé cette scène où Lana est venu visiter sa cabane, Conan lui a demandé si elle voulait bien venir avec lui sur l’île Perdue.

J’ai trouvé que c’était une belle déclaration d’amour par cette promesse faite.

Un message écologique

La vie dans un village

Edenia est la ville de Lana. Là-bas, Conan et Gimsy découvrent la vie en communauté où chacun contribue à faire fleurir le village. Lana travaille au moulin pour la confection du pain. Conan a envie trouver un moyen d’apporter son aide, alors il a été heureux quand il a rapporté le gros poisson qu’on lui avait donné en récompense de son travail ! Quant à Gimsy il a essayé le métier de surveillant des bergers mais cela ne lui a pas plu car certains usaient de leur pouvoir pour contrôler les autres. Il est devenu éleveur de cochons.
Et lorsqu’un grand tsunami est venu s’abattre les villages, les soldats étaient contraints de poser les armes pour aider les villageois à moissonner…

Nous voyons là un monde plus humain et solidaire qui permet à tout un chacun de développer ses propres capacités et de mettre ses qualités à contribution car seul on ne peut aller loin. Ce petit village est un exemple d’une vie meilleure post-apocalyptique où vivre autrement est possible en respectant les valeurs humaines et écologiques.

La force de la nature

J’ai trouvé très belles les images liées à la nature tout le long de l’anime. Je pouvais sentir toute sa force et sa beauté. La nature reprend ses droits et redonne la vie, l’espoir aux hommes.

J’ai beaucoup de choses à dire sur cet anime qui m’est très inspirant avec ce sentiment que tout semble possible pour le cœur d’un enfant. Conan est arrivé au bout de sa quête car il est retourné sur l’Île Perdue avec ses amis. C’est un anime qui m’apporte de la joie, de la joie toute simple qui fait vibrer mon âme.


Pour découvrir…

Je vous invite à découvrir trois de mes films d’animation de Hayao Miyazaki :

  • Nausicäa de la vallée du vent : cela traite de la protection de la nature
  • Totoro : nous découvrons un esprit protecteur de la nature
  • Princesse Mononoké : il nous invite au respect de chaque être vivant et nous révèle la force de la nature.

Et vous ? Quel est votre anime préféré de Hayao Miyazaki ?

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *