Se connaître

Le défi des 100 jours n° 19 : lâcher-prise

Le bilan de la saison précédente : la guérison émotionnelle

Je suis Princesse Papillon

Chacun de mes petits pas ont été accompagnés de papillons, que ce soit dans la nature, dans mes visionnages, dans les dessins, peintures et bd comme si je les attirais. Ils volent devant moi, surgissant de nulle part, comme pour stopper les pensées déprimantes qui étaient en train de m’envahir ! Que fait ce papillon dans cette rue bétonnée loin des fleurs par ce temps gris ? Pourquoi voler devant moi alors qu’il y avait de l’espace tout autour ? Je le regarde s’envoler au loin tel une feuille emportée par le vent. Je me suis émerveillée de cet instant précis. Je goûte ainsi aux mystères et trésors de la vie !

C’est la première fois que je vois autant de papillons de toute ma vie ! Je sens mon âme être Princesse Papillon et cela me remplit de joie et de gratitude. C’est donc le papillon, symbole de la guérison qui illustre bien ce défi.

image pixabay.com

Ce moment partagé, nous nous en souviendrons
Un jour, comme d’un mont par-delà les nuages,
Où tout demeure en soi et se change en son autre :
Arbre en fleur chant de source, feuille au vent papillon.

« Enfin le royaume » – François Cheng

C’est donc une réussite !

Pendant ce défi j’ai constaté que la vie ne cesse de réactiver mes blessures du passé en me faisant ressentir à chaque fois des émotions négatives. Je vois maintenant clairement que mes blessures ou traumatismes du passé n’ont pas été soignées et faussent grandement mon jugement et mon comportement dans le présent. De plus, je devais gérer « l’effet miroir » (je vous laisse lire l’article « Effet miroir : un atout incroyable pour mettre fin à la tristesse dans votre vie » de Mathieu Vénisse qui explique si bien !). Je ne pouvais pas répandre correctement mes bonnes vibrations, car cet l’effet miroir résulte d’une domination de l’ego sur notre cœur.

Les maux du passé se réécrivent

Dessin de mon âme-jumelle

J’ai une très vieille blessure liée à mon enfance qui a été réactivée par mon âme-jumelle. Petit à petit la guérison de cette blessure-ci s’est faite tout naturellement grâce à notre lien particulier où nous réinventons une enfance ensemble. Ce qui est incroyable c’est que tout nous semble si réel !

Cette petite fille que j’ai été à 9 ans semble avoir retrouvé une part perdue de son enfant intérieur grâce à notre esprit imaginatif d’enfants à travers un voyage temporel vers l’intemporel !

Cette toute première guérison a donc confirmé mes ressentis liés au corps-esprit et décrites dans mes lectures du moment :

  • Les blessures profondes non guéries et invisibles sont donc non réglées conditionnent et dirigent inconsciemment notre vie, d’où l’importance de nous guérir.
  • Le pouvoir de notre esprit : on peut faire croire tout ce que l’on veut à notre mental ce que l’on veut pour guérir car notre cerveau ne fait pas la différence entre une situation réelle et imaginaire (perçu comme étant réelle). En ré-écrivant ou dessinant notre passé, on fait en sorte de ne pas lui laisser exercer une emprise sur nous dans notre présent.
  • Le pouvoir de l’intention : il est puissant, montrer notre volonté à notre mental et corps notre réel volonté de changer, de nous transformer et de guérir en lui parlant et respectant.
  • L’Amour est intemporel.

Visionnages inspirants

Voici la liste des visionnages et des livres par ordre chronologique qui m’ont bien accompagné et inspiré tout le long de ce défi :

Je vous invite à lire mes articles où j’explique de quelle façon cela m’a aidé à guérir mes blessures. Ils pourront vous être une aide précieuse. Parfois il suffit d’un déclic… un mot… une belle induction émotionnelle… pour vous donner envie d’être toujours dans la lumière !

Réaliser mes petits rêves…

Toujours à l’écoute de mes réels désirs qui viennent du cœur, c’est ainsi que j’ai pu réaliser mes petits rêves mais aussi alimenter mes grands projets, ils semblent être à maturation, il me suffit de patienter encore un petit peu. Mes grands rêves sont en train de prendre une merveilleuse tournure car l’univers m’a montré des signes très encourageants à une nouvelle vie, une vie faite de sens et de beauté !

Qu’est ce qui est le plus important dans cette vie ? Vivre ou faire semblant d’avoir vécu ?

« Onze minutes » – Paulo Coelho

J’ai l’impression de voir clairement ma légende personnelle depuis que j’ai accepté mes blessures pour en faire une force pour bâtir mon présent, mon futur sur des bases saines. Je suis en train de réaliser mes rêves tout en harmonie avec les rêves de mes filles. Je les rappelle et les encourage à écouter leur rêves pour qu’elle ne fasse pas taire leur propre légende personnelle.

Le dessin pour me guérir

J’avais repris le dessin avec mon âme-jumelle une semaine avant le confinement. Il m’a fait découvrir la peinture à l’aquarelle et depuis l’envie de dessiner chaque jour ne me quitte plus. J’ai donc repris mes cours de dessin en ligne et à côté de cela je me suis adonnée au dessin intuitif à l’aquarelle pour lâcher-prise, d’où cette idée de composer un haïku pour chacun. Je suis ravie car je voulais en faire mais je ne savais pas comment pratiquer.

Cela me fait me sentir bien car j’ai l’impression que mon moi intérieur me délivre des messages cachés à déchiffrer, un trésor que j’ai plaisir à vous faire partager sur mon blog « La Magie d’un Autre Monde ».

De plus Meimei m’a donné envie de me joindre à elle pour faire l’inktober 2020. J’ai su allier mes petites bd avec mes dessins à l’aquarelle. Je me fais du bien car les mots imposés me rappellent toujours un joli souvenir.

Cela me donne donc l’espoir qu’un jour je puisse guérir les gens à travers mes dessins. La vie est réparatrice si nous lui laissons le temps de nous guérir.

Le défi actuel : lâcher-prise

N’oublie pas d’être heureuse…

Le mois de novembre a été particulièrement difficile et pesant car une série de petits soucis s’acharne à s’accumuler dans mon quotidien, occasionnant attente et stress de voir ses petits problèmes résolus. Je suis bien fatiguée émotionnellement. Mes journées sont donc égayées par les couleurs colorés de l’aquarelle. Puis mon défi actuel a commencé le 21 novembre, c’est le jour d’anniversaire de mon père… cela m’attriste tout de même… mais j’ai l’impression qu’il est en train de me murmurer à travers mon âme « N’oublie pas d’être heureuse ».

Le défi a donc été une évidence face à ces petits problèmes avec mes états émotionnels de la vie. C’est bien d’être portée par tous ces beaux livres et ces connaissances à découvrir mais cela m’occasionne aussi de la fatigue. Maintenant mon défi est de lâcher-prise et de me remettre à plus grand que moi, c’est avoir foi en la vie. Je vais profiter pleinement des nouvelles prises de consciences acquises à travers mes lectures.

De plus le fait de revoir l’anime « Conan le fils du futur » me donne vraiment envie de toujours garder cette insouciance et mon âme d’enfant. Cette envie où tout semble possible lorsqu’on est enfant. Juste cette envie d’être avec la personne que l’on aime, de bâtir quelque chose de nouveau, et de vivre en harmonie avec la nature.

J’ai envie d’être une enfant face à ces problèmes, envie de faire grandir mon enfant intérieur. Je vais me faire plaisir maintenant car l’Univers n’a pas besoin que j’intervienne, vraiment pas. Il veut juste que je sois Moi, que je me connecte à mon enfant intérieur, libérant ainsi mon potentiel créatif.

Laissez un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *